Tanger : Un festival des musiques traditionnelles

Tanger : Un festival des musiques traditionnelles

Le compte à rebours est lancé pour le troisième Festival des musiques traditionnelles du monde «Tarab Tanger». Les travaux de cette troisième édition, dont l’inauguration aura lieu le 22 juin, connaîtront la participation des groupes de musique représentant le Maroc ou venus «des pays lointains comme Touva, l’Iran et l’Inde et plus proches tels que l’Espagne, le Portugal, la France et la Bulgarie», ont affirmé les organisateurs de ce troisième festival lors d’une conférence de presse organisée, mardi 7 juin, à Tanger. Placés sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed V, les travaux de cette troisième édition qui se dérouleront sous le thème «Chemins croisés» visent à donner un nouvel élan à l’art traditionnel du monde et «renforcer le positionnement de la perle du nord en tant que point de jonction et de croisement avec les autres civilisations du monde», a indiqué Omar Metioui, directeur de ce festival. Comme les deux précédentes éditions, la majorité des concerts et activités de ce troisième festival se déroulera au prestigieux site historique, Borj El Hajoui.
Les organisateurs se disent vouloir ainsi offrir, au public tangérois et aux visiteurs de la perle du nord, «des spectacles inédits dans l’ambiance intimiste et magique de la vieille médina de Tanger». Organisés par l’Association Confluences musicales, les travaux de ce troisième festival de Tarab Tanger seront ouverts par le vernissage de peintures et sculptures musicales des deux artistes marocains, Mohamed Ghouzoula et Mohammd Zaidi. La programmation de la même journée inaugurale comporte le concert de l’ensemble de musique franco-iranien, Alireza Ghorbani et Keyvan Chemirani, qui sera suivi par Sanvâd, un autre ensemble musical venu de l’Inde. Le public sera, lors de ce festival, au rendez-vous avec l’artiste marocain et populaire, Mohamed Rouicha, ainsi que le célèbre Maâlam tangérois de Gnawa, Abdellah El Gourd. Parmi les autres groupes de musique faisant partie de cette manifestation, figurent les ensembles Nedyalkov (Bulgarie) et Kepa Junkera (Espagne). Ce troisième festival sera distingué par l’hommage rendu à Cheikh Sidi Ahmed Zaytuni, un des grands noms ayant marqué la musique traditionnelle à Tanger. Un autre hommage sera rendu à l’artiste Abdellah El Gourd, un des grands maîtres de Gnawa au Maroc. Ses concerts avec le célèbre pianiste et compositeur afro-américain de jazz, Randy Weston, lui ont permis de se faire connaître en Amérique et en Europe et à se lier d’amitié avec d’autres jazzmen dont Archie Shepp.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *