Tanger : Un festival pour la promotion de la culture amazighe

Tanger : Un festival pour la promotion de la culture amazighe

Le 4ème Festival méditerranéen de la culture amazighe de Tanger se veut un espace de dialogue des cultures permettant aux habitants du Nord de découvrir les différentes richesses de la culture amazighe. C’est ce qu’ont affirmé, samedi dernier, les organisateurs lors de la présentation de la programmation de cette manifestation. Créé en 2005 par l’Association Touiza de Tanger (ATOUT), «ce festival se présente, cette année, sous sa nouvelle forme institutionnalisée. Ce qui a rendu  nécessaire la création de la Fondation qui prendra le relais pour l’organisation de cette 4ème édition », a précisé le président de ce festival, Ilyass El Omari.
«Comme elle l’a été depuis longtemps, a poursuivi M. El Omari, la culture amazighe est considérée comme un espace de dialogue avec les autres cultures. Elle renferme ainsi plusieurs valeurs humaines et civilisationnelles», faisant remarquer qu’en restant fidèle à ce même principe, «nous visons à travers cet événement culturel et artistique à ouvrir un grand espace de dialogue entre les cultures méditerranéennes grâce à l’art, la culture et la connaissance». Intitulée «Amazighité : espace de dialogue des cultures», cette édition « fédérera un grand nombre d’artistes et penseurs des différentes cultures du pourtour méditerranéen». Le choix, selon les organisateurs, de la période estivale pour l’organisation de ce festival n’est pas fortuit. Car, ils veulent en faire une grande fête dédiée aux Tangérois et les visiteurs de la ville de détroit. Et comme les trois années précédentes, la programmation de cette manifestation sera riche et diversifié.
Ce festival- qui se veut un espace de dialogue et d’ouverture à d’autres cultures- connaîtra la participation d’une pléiade d’artistes et groupes du folklore marocain et étranger. Il s’agit entre autres des deux chanteurs amazighs,  Aankour Mohamed et  Mimoun Rafroua ainsi que les ensembles Abdelmalek Andaloussi de Tanger, Raïss et Mohamed Mabrouk du Rif. La star de la chanson populaire kabyle en Algérie, Massa Bouchafa et le groupe flamenco Alberijano d’Andalousie seront également attendus à ce rendez-vous. La programmation de cette manifestation sera marquée par la grande soirée de clôture qui sera animée par le grand musicien et chanteur libanais Marcel Kalifa.
Outre les soirées artistiques, le programme de cette manifestation comporte deux conférences culturelles dont l’une sera consacrée à l’œuvre de l’écrivain tangérois Mohamed Choukri. Il prévoit également la projection du film documentaire « Una historia olvidada »  de son réalisateur espagnol, Manuel Horrillo et qui est une   hispano- marocaine réalisée en 2008.
Notons que l’ouverture de cette manifestation sera marquée par l’annonce de la création de la Fondation du festival méditerranéen de la culture amazighe de Tanger ainsi que le vernissage de trois expositions notamment de peinture, des produits d’artisanat amazighs et du livre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *