Tarfaya : 43 millions DH pour lutter contre l’ensablement

Tarfaya : 43 millions DH pour lutter contre l’ensablement

Dans le cadre des efforts déployés pour lutter contre le problème de l’ensablement au niveau la province de Tarfaya, une enveloppe de 43 millions DH est mobilisée par le Haut commissariat aux eaux et forets, l’Agence de développement socio-économique des provinces du Sud, l’Agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra-Oued Eddahab ainsi que les conseils municipal et provincial de Tarfaya. Cette ville est connue par un fort potentiel de production de sable, basé sur la présence de plages de taille importante, l’existence de plages de roches-mères sablonneuses. Cet investissement qui s’étale sur la période 2011-2016 porte sur l’installation mécanique et biologique des sables, la création d’une ceinture verte sur plus de 300 hectares, la construction de barrière de sable au long de 22 km, et d’assurer les eaux d’irrigation suffisantes, ainsi que l’entretien des engins. A lui seul, le Haut commissariat aux eaux et forets versera plus de 37 millions DH à travers la fourniture des espèces végétales autochtones connues adaptées aux conditions climatiques et environnementales locales, la réalisation des travaux d’installation mécanique et biologique des sables de l’ordre de 60 hectares par an, qui permet de faire une forme de quadrillage et de constituer des obstacles contre la migration du sable, la réalisation des opérations de reboisement ainsi que la construction de 5,5 cordons dunaires par an. La fixation des sables se fait principalement avec des boutures de tamaris, une espèce très adaptée à ce genre d’opérations. Ce phénomène est principalement dû au vent qui, par sa régularité et son intensité, est devenu le facteur déterminant dans la genèse de l’ensablement au niveau de la province de Tarfaya et qui façonne le paysage dunaire et conditionne le déplacement des sables. Ces dunes sont parmi les plus rapides au monde avec une vitesse moyenne de déplacement de 32 m par an. Les dégâts causés par les accumulations sableuses posent de sérieux problèmes qui entravent considérablement le développement de plusieurs infrastructures dans la région. L’ensablement des installations portuaires handicape leur activité et nécessite un dragage régulier des ports et le réseau routier nécessite un entretien permanent de désensablement afin d’empêcher toute perturbation du trafic, puisqu’il fait planer le risque de graves accidents de la circulation, particulièrement en période de fréquence des tourbillons de sables. A cela s’ajoute l’ensablement des habitations qui endommage le cadre bâti et le réseau d’assainissement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *