Tarfaya : Création des groupes de travail pour l’Agenda 21

Lors de cette rencontre qui s’est déroulée en présence des élus, les acteurs associatifs locaux, les représentants des autorités publiques et les différents intervenants dans le programme de l’Agenda 21, plusieurs groupes de travail ont été créés, avec des missions précises et des stratégies de travail bien fixées, pour mieux assurer une meilleure réussite de cet agenda en tant qu’instrument au service de la gouvernance urbaine et du développement durable du territoire.
Lors de cette rencontre, Mounana Al Fadili, coordinateur de l’Agenda 21, et conseiller du programme des Nations Unies pour les établissements humains, s’est réjoui de la création de ces groupes de travail, estimant que ces derniers vont assurer la mise en oeuvre et l’accompagnement de l’Agenda 21 local dans les provinces du Sud.
Pour leur part, les acteurs locaux de la ville de Tarfaya ont appelé a à l’accélération de la mise en œuvre du programme de l’Agenda 21, selon certains d’entre eux, la traduction sur le terrain de la réalité de ce programme sera d’un grand intérêt pour la population de cette ville, qui fait partie du réseau mondial de l’Agenda 21.
Les participants à cet atelier de travail ont suivi un exposé sur les profils de la ville de Tarfaya qui sont conçus pour servir de plate-forme aux différentes personnes intéressées par la gestion de la chose locale.
De son côté, le président du conseil municipal de la ville de Tarfaya, Ahmed Azerki, a souligné que le processus Agenda 21 local représente aux côtés des programmes de l’INDH, des outils d’action efficaces, et des plans efficients, pour assurer la participation des différents acteurs à l’élaboration d’une vision globale et intégrée, afin de réussir les enjeux du développement durable. Signalant que l’agenda 21 local vise essentiellement à instaurer un développement durable et intégrée, en prenant en considération les points de vue des différents acteurs socio-économiques, des associations de la société civile, des élus, des intervenants du secteur privé et des autorités publiques.
Avec cette Agenda, la ville de Tarfaya a intégré le réseau mondial des villes qui ont choisi d’adopter ce mécanisme, pour promouvoir la bonne gouvernance au niveau local, basé sur une approche participative du développement.
D’autres villes du sud du Royaume font également partie de ce réseau comme Assa, Guelmim, Tan Tan, Tata.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *