Tarfaya : Des chantiers tous azimuts pour le développement urbain

Tarfaya : Des chantiers tous azimuts pour le développement urbain

La ville de Tarfaya connaît actuellement le lancement des travaux pour l’aménagement de sa corniche. Opération qui s’inscrit dans le cadre du programme de qualification urbaine de cette petite ville saharienne de six mille habitants. Ce projet, d’un budget estimé à 40 millions de dirhams (MDH), est réalisé en partenariat avec la Direction générale des collectivités territoriales, le conseil régional de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, les conseils provincial et municipal de Tarfaya et l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud du Royaume.
D’autres chantiers sont également ouverts, et qui portent notamment sur l’aménagement du terrain municipal (7 MDH) et des routes et d’éclairage public du lotissement Al Massira (28,5 MDH). Ce n’est pas tout, les travaux battent également leur plein avec la construction d’un complexe artisanal (7,7 MDH), d’une maison de jeunes (3,4 MDH), d’un centre d’accueil (plus de 5 MDH) ainsi que la construction d’une mosquée (6,2 MDH).
La réalisation de ces projets de développement est de nature à contribuer à l’amélioration des conditions socio-économiques de la population de la province de Tarfaya, accroître l’attractivité de la ville et en faire un pôle prometteur. Ainsi, ces projets urbains s’ajoutent à d’autres chantiers ouverts dans cette localité, dont notamment le projet d’extension de son port, dont le coût dépasse les 500 millions DH. Ce projet a pour but de développer l’activité de pêche au port de Tarfaya (40.000 t/an, 300 barques de pêche artisanale). La ville dispose en effet de plusieurs atouts, notamment la relation qui la lie à l’Aéropostale et au passage d’Antoine de Saint-Exupéry et de son inspiration à Tarfaya pour l’écriture de son fameux ouvrage «Le Petit Prince». Rien qu’à Tarafaya, plus de 22 bâtiments ont déjà été identifiés par l’Agence urbaine de Laâyoune en tant que patrimoine historique.
Cependant, la problématique de l’ensablement, lié aux formations dunaires générées par des couloirs sablonneux qui placent la ville sur une trajectoire éolienne permanente, constitue un véritable défi pour le développement de cette ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *