Tarfaya : Hommage à la musique de Cap Juby

Tarfaya : Hommage à la musique de Cap Juby

Culture saharienne, musique et aéropostale ont été à l’honneur lors du Festival international de Tarfaya, qui s’est déroulé du 30 septembre au 3 octobre. Cette première édition de ce festival s’est voulue un espace d’échange entre plusieurs cultures, et également une occasion pour la célébration des 80 ans de l’arrivée à cette ville d’Antoine de Saint Exupery, le chef de l’aéropostal, ainsi que le 25ème anniversaire du Rallye Toulouse et Saint-Luis du Sénégal. Cette manifestation est organisée par la wilaya de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra en coopération avec l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud, l’association Synergie Sakia El-Hamra et les héritiers du pilote écrivain français Antoine de Saint-Exupéry. Objectif : imprimer à Tarfaya, jadis appelée Cap Juby, une dimension culturelle et artistique internationale. Lors de la soirée d’ouverture de ce premier festival de la ville, les troupes folkloriques locales ont animé une superbe soirée près de la plage de Tarfaya. Cette première soirée a attiré une foule nombreuse. Selon les organisateurs, ces Nuits musicales sont avant tout une célébration de la ville par ses habitants. Le festival a, par ailleurs, été couronné par une représentation de l’Orchestre philharmonique du Maroc. Des expositions de produits d’artisanat local ont également été organisées en marge de ce festival, regroupant des habits traditionnels, des tapis, des objets en bois, des matériaux, ustensiles et autres outils essentiels dans la vie des gens du Sud, ainsi que des formes de décoration reflétant la richesse des coutumes et des us du patrimoine artisanal local.
Des tentes sahraouies traditionnelles reflétant les différentes facettes du vécu des populations locales, ont été dressées à cette occasion à proximité des monuments historiques de la ville de Tarfaya, dont l’ancienne forteresse de Casamar et la stèle de «Saint Exupery». Durant ces quatre jours, Tarfaya est ainsi devenu la destination privilégiée de nombreuses personnes, notamment les habitants de Laâyoune et les visiteurs venus des Iles Cannaris pour fêter Cap Juby. Le festival a également proposé des conférences, tables rondes, ainsi qu’une exposition de photos retraçant la mémoire et l’histoire de Tarfaya, ainsi qu’une exposition de photographies immortalisant des moments inoubliables de la Glorieuse Marche Verte, et une sélection de photos rappelant la visite de Feu SM Hassan II à Tarfaya en 1956.
La ville de Tarfaya entend par ailleurs commémorer, à travers ce festival, le 80ème anniversaire de la création de la ligne aéropostale reliant la ville française de Toulouse à l’Amérique Latine, en passant par Tarfaya autrefois appelée Cap Juby et Dakhla. C’est dans cette même ville que deux chefs-d’œuvre de la littérature française ont été écrits. Il s’agit du Courrier Sud et le Petit prince. Ce dernier a été traduit en 116 langues. Cette ville abrite d’ailleurs le musée Antoine de Saint-Exupéry, regroupant des documents, maquettes et autres objets qui retracent l’histoire de l’aéropostal et l’aventure des premiers hommes et pionniers de l’aviation civile à l’instar de Mermoz, Guillaumet et Saint-Exupéry.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *