Tarfaya-Iles Canaries : La ligne maritime ouvre des perspectives prometteuses

Les 6000 personnes qui habitent Tarfaya sont aujourd’hui optimistes quant à l’avenir de leur ville, après le lancement officiel de la ligne maritime reliant Tarfay aux Iles Canaries. Cette dernière devrait participer au développement économique de cette petite merveille saharienne, et ce en créant des opportunités d’emplois directs ou indirects.
De l’avis de la population de Tarfaya, cette ligne fera dynamiser cette ville, qui a souffert de la marginalisation depuis plusieurs années. Cet optimisme qui règne après l’inauguration de cette ligne maritime parmi les habitants de cette ville est justifié par les potentialités dont dispose la ville de Tarfaya, notamment son superbe paysage littoral et ses vastes plages favorisant les sports nautiques. Des zones naturelles telle la lagune Khnifis, considérée comme un site à intérêt biologique et écologique par le Programme des aires protégées au Maroc et qui figure sur la liste des zones humides d’importance internationale. Ces atouts naturels s’ajoutent à un paysage saharien avec des éléments de plateaux, des vallées encaissées, de vastes champs de dunes et de sebkhas, et des fonds situés au- dessous du niveau de la mer comme Sebkhat Tah. Parmi les points forts de cette ville, il y a également un important patrimoine culturel et historique, hérité du temps de la colonisation espagnole, comme la Casamar qui est une forteresse à deux niveaux construite sur un piton rocheux surplombant la basse plage de Tarfaya. Ce qui donne à cette ville un cachet architectural spécifique, et pourrait constituer une plate-forme pour l’initiation d’un tourisme culturel entre l’Espagne et le Maroc, sur la base d’une intégration harmonieuse au cadre bâti depuis l’indépendance. Cela s’ajoute aux richesses de la culture locale, caractérisée par son aspect nomade lié au mode de vie de la population locale , et ce malgré les changements intervenus avec la sédentarisation de cette population, d’où une part importante de celle-ci continue à entretenir une identité culturelle à caractère nomade qui nécessite pour sa préservation un suivi et un encadrement de proximité. Parmi les formes de ce patrimoine, il y a le dialecte local hassani, la danse, la médecine traditionnelle, l‘habillement ….
Le secteur de l’artisanat reste parmi les secteurs attractifs, et dont la production concerne principalement l’orfèvrerie, les ustensiles domestiques divers, le cuir, le tissage, et la broderie. «On attend que cette ligne fera de notre ville un pôle touristique de renommée internationale», confie à ALM Mayara Sidi Ahmed, l’un des habitants de Tarfaya.
Toutesfois, selon les déclarations reçues auprès de la population de cette ville, Tarfaya doit se doter des structures d’accueil touristique appropriées, et non pas se contenter des initiatives individuelles d’ouverture d’auberges, de maisons d’hôtes ou de cabanons sur la route nationale et sur le littoral.
Cette ligne à caractère stratégique laisse aspirer aux habitants de Tarfaya que leur ville va devenir la capitale touristique du sud du Royaume, et va s’ouvrir devant les acteurs économiques et touristiques canariens. Cette ligne devrait également faciliter et accroître les échanges commerciaux entre l’Espagne et certains pays africains y compris le Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *