Tarfaya : Patrimoine historique : Plus de 22 bâtiments identifiés

L’Agence urbaine de Laâyoune a identifié plus de 22 bâtiments de Tarfaya en tant que patrimoine historique. Cette action vise la mise à niveau de l’espace urbain et la contribution au développement de la ville de Tarfaya. Elle vise également le renforcement de l’image historique et culturelle de Tarfaya, en vue de la rendre « une ville musée», témoignant de l’épopée du commerce maritime, de l’aéropostale et de la marche verte.
L’identification de ces bâtiments intervient à la suite d’une étude qui a pour but de mettre en place une première liste de bâtiments et de sites conformément aux critères et références en termes de valeur architecturale, sociale, historique et urbaine. Ce qui fait que ces classements viennent en réponse aux attentes en terme de développement, notamment pour la préservation de la mémoire locale de la ville en vue de renforcer l’attachement de la population à son espace de vie et la constitution de nouvelles sources d’emplois liés au tourisme culturel et aux activités parallèles. En effet, ces bâtiments historiques constituent un réel potentiel pour la ville de Tarfaya. Le site de Tarfaya est enserré entre la mer au nord et à l’ouest et le désert de sable au sud et à l’est. Cette configuration conditionne la croissance urbaine- étant très lente- et détermine son orientation. Selon le concepteur de cette étude, Youssef Toufiq, architecte à l’Agence urbaine de Laâyoune, cette initiative constitue en soi une base de données pour les investisseurs potentiels. Pour lui, le développement de Tarfaya doit être réalisé à travers les paysages naturels qui l’entourent. 
En ce qui concerne la liste des bâtiments, la plus ancienne construction est la Casamar, fortin construit par les Anglais en 1882. les bâtiments datant de la période espagnole (1916-1958) sont peu nombreux et sont localisés sur la frange ouest de Hay Al Mouhit. Les plus importants sont sans doute la caserne militaire et les vestiges de l’ancien hôpital et de l’ancienne cinéma.
Par ailleurs, cette étude vise à assurer une intervention rationalisée afin de sortir la ville de sa léthargie économique accusée par un certain nombre de facteurs aussi bien naturels que socio-économiques et urbanistiques.
Et c’est possible. La ville dispose en effet de plusieurs atouts, notamment la relation qui la lie à l’aéropostale et au passage d’Antoine de Saint-Exupéry et de son inspiration à Tarfaya pour l’écriture de son fameux ouvrage Le Petit Prince. La situation de la ville sur les anciens parcours du commerce maritime, ainsi que sa situation stratégique en face des îles Canaries sont également des atouts de taille.Tarfaya dispose par ailleurs d’un potentiel naturel conjuguant mer et désert qui lui confèrent une richesse particulière. En plus de l’importance historique de la ville étant donné qu’elle a été le point de départ de la Marche verte.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *