Tata : La province a vécu au rythme du Festival des oasis

Tata : La province a vécu au rythme  du Festival des oasis

Du 28 au 30 décembre Tata a abrité la 3ème édition du Festival des oasis qui met chaque année à l’honneur les cultures des oasis à travers des expositions artistiques et patrimoniales et des conférences axées sur le développement durable.
Cette édition, tenue tout au long de trois jours a été initiée par l’Association des festivals des oasis de Foum El-Hisn (140 km de Tata), de la municipalité de Foum El-Hisn, de l’Agence de développement des provinces du Sud et de la préfecture de Tata, et pour laquelle les organisateurs ont choisi comme thème : «Quel avenir pour les oasis à l’ère du changement climatique?», et qui reflète les menaces qui pèsent aujourd’hui sur ces oasis.
D’après eux, cette manifestation vise à faire découvrir la diversité culturelle de la région de Foum El-Hisn connue par ses richesses oasiennes et une occasion pour les agriculteurs et les professionnels de la province de valoriser les produits locaux et d’échanger les expertises dans le domaine agricole, notamment la phoeniciculture, et de promouvoir et valoriser les différents aspects du mode de vie oasien et mettre en exergue le patrimoine naturel et social des oasis sous toutes ses formes matérielles et immatérielles.
Cette édition a été marquée par l’organisation d’une cérémonie de mariage collectif au profit des jeunes de la région ainsi que l’organisation de soirées artistiques animées par des chanteurs nationaux et des groupes folkloriques locaux. Une journée d’étude a eu lieu en marge de ce festival sur le tourisme d’oasis et lors de laquelle il a été procédé à la présentation de sites géologiques dont regorge Tata.
Pour rappel, les oasis de cette région recèlent un riche patrimoine architectural ayant résisté aux aléas du temps et se distinguent par l’attachement de la population locale à ses traditions ancestrales. Et pour les sauvegarder un programme ambitieux est mis en œuvre depuis 2006 par l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud du Royaume en partenariat avec les communes locales des provinces de Tata, Guelmim, Assa-Zag et avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement, le ministère de l’intérieur et le conseil régional de Guelmim-Smara, et qui prévoit la réalisation de 218 projets pour un coût de 65,5 millions DH, selon une approche qui repose sur trois axes: protéger les ressources, produire de la richesse et valoriser les potentialités territoriales.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *