Taza : vers la réhabilitation de la Medersa mérinide

Taza : vers la réhabilitation de la Medersa mérinide

Le programme de mise à niveau urbaine de la ville de Taza pour la période 2010-2013 prévoit la sauvegarde, la restauration et la réhabilitation de la Medersa mérinide de la ville. Ce projet s’inscrit dans la dynamique de conservation et de valorisation du patrimoine culturel, d’amélioration du cadre de vie des citoyens, de l’amélioration de la qualité du paysage urbain et de l’équipement de l’ancienne médina de Taza, à l’histoire millénaire. Le projet permettra l’aménagement d’une bibliothèque, d’une salle de cours, des bureaux, des chambres, du patio et des sanitaires sur une superficie de 360 m2. Le coût estimatif du projet, dont le financement sera assuré par le ministère des Habous et des Affaires islamiques, atteindra 4 millions de dirhams. L’ancienne Medersa mérinide, fondée par le prince Abou El Hassan Al Marini en 1323, fut utilisée durant le protectorat pour abriter une école franco-marocaine. Située de part et d’autre de Zankat Jamaa Lakbir, Derb Kettanine et Derb Moulay Abdellah, la Medersa fut construite dans l’ancienne médina (Taza Haut), tout près de la Grande Mosquée, appelée communément par les Tazis «Jemaâ Lakbir». Selon des sources concordantes, l’édifice se distingue par une porte abritée par un auvent soutenu par des consoles finement sculptées. Le patio intérieur, fermé des deux côtés par des galeries, est pavé d’anciennes mosaïques et orné en son centre par une vasque.
L’ancienne salle de cours est dotée d’un mihrab (sanctuaire) flanqué de deux colonnes de marbre couronnées de très beaux chapiteaux d’onyx sculpté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *