Tétouan : Vers la généralisation de la scolarisation

Le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, Ahmed Akhchichine a affirmé à Tétouan le lundi 25 août que L’initiative «Un million de cartables », lancée au profit des enfants nécessiteux, constitue un pas important sur la voie de la généralisation de la scolarisation et de l’éradication du phénomène du décrochage scolaire. Dans une déclaration à la presse à l’issue du lancement par SM le Roi Mohammed VI de cette opération, M. Akhchichine a indiqué que cette initiative part du principe fondamental que la scolarisation de l’ensemble des enfants marocains jusqu’à l’âge de 15 ans est une responsabilité qui incombe à tous : Etat, collectivités, parents d’élèves et associations. Le ministre a fait remarquer, dans ce cadre, que le phénomène de décrochage scolaire est principalement lié à des considérations d’ordre matériel, eu égard à l’incapacité de certaines familles à assurer les fournitures scolaires pour leurs enfants, d’autant plus que la rentrée scolaire de cette année coïncide avec le mois sacré de Ramadan, engendrant ainsi de nouveaux frais pour les familles, d’où cette initiative. Il a appelé l’ensemble des partenaires à adhérer à cette opération pour en assurer le succès et la continuité. Le ministre a rappelé, d’autre part, les mesures énoncées dans le discours royal à l’occasion du 55è anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple se rapportant à l’enseignement, en particulier celles visant à mettre au point un plan rigoureux de logement au profit des femmes et des hommes de l’enseignement, exerçant en milieu rural, et à se prévaloir des différentes formules partenariales et contractuelles disponibles pour en assurer la réalisation. Dans ce même ordre d’idées, il a souligné que l’impossibilité de garantir la stabilité pour les enseignants est l’un des facteurs expliquant la dégradation des conditions de scolarisation dans le monde rural, notant que la mise en œuvre des nouvelles mesures est de nature à encourager la stabilité des jeunes enseignants dans les régions reculées et à garantir ainsi la qualité de l’enseignement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *