Tikiouine ou les délices du Tajine Soussi

Tikiouine ou les délices du Tajine Soussi

De tous les temps, l’art culinaire a constitué une «promenade» pour les sens et un témoignage historique qui reflète le cheminement des goûts et envies des populations. Les tajine, couscous, pastilla et autres mets délicats, témoignent de la richesse de l’art culinaire marocain. Mais, à chaque région son plat et à chaque plat son histoire. Le tajine est l’un des plats les plus connus dans la région du Souss. Au poulet ou à la viande avec des raisins secs, des amandes ou des légumes, le tajine de Souss est toujours omniprésent dans les fêtes comme dans la vie quotidienne. Ainsi, plusieurs restaurants de la région se sont spécialisés dans la préparation de ce fameux plat très prisé par les touristes et les amateurs de la cuisine marocaine. Tikiouine s’est forgée une réputation dans ce domaine. «Depuis que je me suis installé à Agadir, j’ai pris l’habitude de venir une fois par semaine ici à Tikiouine pour manger un tajine et je peux vous affirmer que c’est un vrai délice», confie Mohamed, enseignant dans un établissement scolaire de la capitale du Souss. Les familles sont également des clients fidèles, confirmant ainsi la tradition soussie qui veut qu’ «un bon plat n’a pas de goût s’il n’est pas mangé en famille». «Tous les dimanches je viens avec mon mari et mes enfants pour déjeuner et des fois pour dîner. C’est devenu un rituel pour nous», affirme pour sa part Fatima, une mère à la quarantaine épanouie. Si le tajine est l’une de ses spécialités, Tikiouine offre également d’autres spécialités : miel, huile d’olive et d’argan ou Amlou (fait à base d’huile d’argan et de miel mélangée aux amandes) que les consommateurs accompagnent généralement d’un verre de thé à la menthe et d’afarnou, ce pain dont l’appellation fait référence au four de terre où on le fait cuir. Ce pain délicieux se caractérise par les marques des petits cailloux sur lesquels il est déposé lors de la cuisson. Il dégage aussi l’odeur de bois qui a servi à sa cuisson.
Une autre particularité de Tikiouine : tous ces produits proviennent de la région. Toutefois, au fil du temps, plusieurs restaurants de cette localité se sont transformés en boulangeries traditionnelles où les gens viennent acheter le pain d’afarnou. Pour de nombreux spécialistes et connaisseurs, le secret d’un bon tajine réside dans le respect de la recette traditionnelle qui comporte viande, huile d’olive et oignons qui doivent bien mijoter avant d’être décorés de petits pois et autres légumes ou des raisins secs. Pour Ahmed, cuisinier dans un restaurant de la place, «la première chose qu’on doit respecter pour réussir un tajine, c’est la cuisson à petit feu et bien sûr une bonne dose d’huile d’olive».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *