Tourisme : De nouvelles filières de formation

Tourisme :  De nouvelles filières de formation

L’évolution substantielle de la capacité touristique attendue à Agadir dans les prochaines années, évaluée à 32.000 lits additionnels à l’horizon 2015, rend aujourd’hui nécessaire de procéder à une gestion anticipative et prévisionnelle des besoins futurs en ressources humaines. L’enjeu étant de mieux répondre, à terme, aux attentes qualitatives et quantitatives des professionnels en matière d’emploi. Le constat fait par le Programme du développement régional touristique (PDRT) de la ville est clair. Pour la période 2007-2012, les besoins en emploi sont estimés à 10.481 postes, dont 9.653 rien que dans l’hôtellerie et le tourisme (Voir tableau). Ces besoins ne considèrent pas les besoins additionnels générés par les projets de résidences touristiques et de capacité hôtelière dans Founty et sur l’avenue du 20 Août, comme l’annonce le PDRT d’Agadir. En effet, le recensement des besoins en emploi a permis de conclure que les volumes de formation public-privé correspondant aux années 2007-2015 couvrent parfaitement la demande quantitative du secteur sur la même période, en partie grâce à l’ouverture en septembre  2007 de l’I.S.T.H.T Founty, dépendant de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).
Ce nouvel établissement de formation, d’une capacité d’accueil de 284 places pédagogiques, vient renforcer le dispositif de formation touristique et hôtelière à Agadir, et intervient en accompagnement à la progression soutenue de la capacité litière prévue dans les années à venir, selon le PDRT. Pour le segment du golf et SPA, une formation spéciale est prévue. «La demande touristique en matière d’emploi à Agadir a fait ressortir un manque patent en profils liés au golf et au bien-être (spa & thalassothérapie), deux composantes majeures du nouveau positionnement de la destination», relève-t-on dans ce programme. À cet effet, certaines mesures devraient être engagées dans le sens de développer la capacité de formation pour ces métiers. Il s’agit de la mise en place de formations à la carte ou qualifiantes adéquates, qui permettraient notamment de reconvertir des jeunes de la région en difficulté d’insertion professionnelle. Il est aussi question de la création de licences professionnelles au niveau de l’Université pour certaines filières telles que «Gestion d’un Golf» et de filières technicien et technicien spécialisés pour les filières du SPA, en concertation entre l’OFPPT et le secteur privé de la formation. Par ailleurs, et dans l’objectif de valoriser les spécificités de l’arrière-pays et de la culture locale, l’OFPPT devrait intégrer à son plan d’actions-formation pour l’année 2007-2008 un nouveau module spécialisé dans la cuisine traditionnelle locale à base d’argan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *