Transport urbain à Tanger : Dernière ligne droite de la course entre Lux transports et Autasa

Transport urbain à Tanger : Dernière ligne droite de la course entre Lux transports et Autasa

Deux sociétés ont été pré-qualifiées pour la gestion déléguée du transport urbain par autobus, lors de la séance d’ouverture des plis présidée, mardi 15 janvier, par le maire de Tanger Fouad El Omari. Il s’agit d’Autasa, filiale du groupe espagnol Ruiz, ainsi que de la société marocaine Lux transports. La première est en charge, depuis fin juillet 2001, du transport urbain à Tanger, alors que la deuxième a vu son activité se développer, ces dernières années, en obtenant la concession d’un grand nombre de lignes à travers le Maroc.
Il est à noter que ces deux candidats ont été pré-qualifiés parmi un total de huit sociétés, ayant retiré leurs dossiers de candidature. Six sociétés ont renoncé à cet appel d’offres, au cours de la séance d’ouverture des plis. Seuls les deux candidats présélectionnés ont déposé leurs dossiers administratif et technique. Et le nom de l’heureux gagnant de ce concours public sera dévoilé au cours de la semaine prochaine.
Soulignons que les deux sociétés d’Autasa et de Lux transports ont réussi à passer la première étape en répondant aux critères de présélection mentionnés dans l’avis de l’appel d’offres. Mais elles n’ont pas des chances égales pour remporter la concession du transport urbain. L’actuel, concessionnaire Autasa est donné selon les pronostics, gagnant pour plusieurs raisons dont ses différentes expériences en Espagne. La filiale du groupe espagnol Ruiz a pu déjà obtenir, en juillet 2011, et grâce à un accord conclu avec la mairie de Tanger, une  prorogation pour une année supplémentaire de son contrat, qui arrivait alors à son expiration. Autasa assure au quotidien le transport des milliers de passagers à travers 18 lignes urbaines et 6 lignes interurbaines.
Par ailleurs, le nouvel appel d’offres prévoit l’amélioration des services et l’accroissement du parc d’autobus. A cet effet, les deux candidats en course doivent disposer d’une flotte d’autobus supérieure ou égale à 120 unités et d’une expérience minimale de 5 années consécutives en matière de gestion déléguée. Le futur délégataire sera chargé d’assurer la desserte de 26 lignes urbaines et 17 autres interurbaines.
Le nouveau contrat de 10 ans, signé avec l’autorité délégante, pourra être prorogé pour une durée additionnelle de 5 ans, mais à condition que le futur concessionnaire s’engage à rénover la totalité de sa flotte.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *