Un rendez-vous avec les poètes

Après Tétouan, Tanger, Larache et Ksar El Kébir, c’était au tour de la ville d’Asilah d’abriter cette rencontre poétique et artistique entre poètes andalous et ceux originaires du Nord du Maroc. Organisée pour la deuxième année consécutive par l’Institut Cervantès en collaboration avec l’Université Cadiz et l’Union des écrivains du Maroc (UEM), cette manifestation est devenue en espace de deux ans un  rendez- vous obligé.
«Cette manifestation vise en premier lieu le renforcement des relations de coopération culturelle entre le Maroc et l’Espagne et s’inscrit dans un vaste programme de coopération culturelle et d’échanges scientifiques entre les deux pays», a précisé, dans son intervention, le représentant de l’Institut Cervantès de Tanger, Pedro Eusebio, qui a rappelé les projets en cours de réalisation avec  l’Université Abdelmalek Essaâdi.
Le programme de cette soirée a été marqué par la participation de l’écrivain et poète espagnol Felipe Benitez Reyes, qui vient de remporter le prix Nedal pour son roman «Mercado de Espejismos». A pris part également à cette soirée une pléiade de poètes espagnols et marocains tels Dolores Alberola, Fatima Maimouni, Miguel Angel Argues, Redouane Aesaten, Ahmed Hachem Erraissouni, Mehdi Akhrif, ainsi que l’écrivain et artiste-peintre Khalil El Ghrib. «C’est une lecture fascinante, en deux langues (espagnole et arabe), pour des recueils des poètes, participant à cette soirée et qui sont originaires de deux cultures différentes, mais qui demeurent tous fascinés par la culture arabo- andalouse»,  a indiqué le poète Ahmed Hachem Erraissouni faisant remarquer que «les soirées programmées pour cette année sont marquées par ce mélange entre la poésie, la musique et qui nous amène à travers les chants de Paco Damas à vivre dans une époque qui a connu l’émergence d’un groupe de poètes espagnols nommé Generacion del 27 (la génération 27)». Les organisateurs ont voulu que cette semaine de poésie se distingue de celle de l’année précédente.
C’est ainsi que la programmation a comporté des concerts du musicien et chanteur espagnol Paco Damas, connu par son interprétation des poèmes du groupe de la génération 27. Notons que ces poètes font partie d’un groupe littéraire qui avait marqué, pendant les années 1923 et 1927, la scène politique espagnole, comme Jorge Guillen, Gerardo Diego, Damaso Alonso et Federico Garcia Lorca. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *