Une première dans le monde arabe et africain : Les télécommunications mobiles par satellites en conclave à Tanger

Une première dans le monde arabe et africain : Les télécommunications mobiles par satellites en conclave à Tanger

Située au croisement de l’océan Atlantique et de la mer Méditerranée, la ville du détroit a été choisie pour accueillir, du 9 au 11 novembre, la 30ème session du conseil consultatif de l’Organisation internationale de télécommunications mobiles par satellites (IMSO). Organisé par cette Organisation internationale en partenariat avec le département de la pêche maritime, cet événement exceptionnel a réuni, pour la première fois dans un Etat arabe et africain, les représentants de plusieurs pays membres de l’IMSO, notamment d’Europe, d’Afrique, d’Amérique et d’Asie. La décision de tenir cette rencontre au Maroc- qui occupe le poste de vice-président de l’Assemblée générale de la région Afrique et celui de vice-président du conseil consultatif de cet organe- a été prise à l’unanimité des membres du comité lors de sa 9ème session tenue en mai 2011 à Londres. Selon le directeur général de l’IMSO, Capt Esteban Pacha, le Maroc a réalisé d’importants projets dans les domaines portuaire et maritime dont le grand port Tanger Med et le Centre de surveillance du trafic maritime (VTS) à travers le détroit de Gibraltar dans la région de Tanger. Il a d’abord souligné que la réalisation de ces grandes infrastructures a contribué à accroître et améliorer efficacement la sécurité du trafic maritime international. Il a ensuite tenu à préciser que le VTS de Tanger connaît, chaque année, le passage de 100.000 navires. Il a enfin ajouté que cette manifestation de grande envergure permet d’examiner la situation financière de l’IMSO et de traiter des thèmes portant essentiellement sur les télécommunications en général, du système mondial de détresse et de sauvetage en mer et du système d’identification de suivi des navires. De son côté, le secrétaire général du département de la pêche maritime, Abdeljabbar El Youssoufi, a mis en relief le rôle important joué par le Maroc dans la région en matière de sécurité et de sûreté de la navigation maritime. L’on peut «comprendre l’intérêt que notre pays accorde à l’IMSO et à ses louables services», a-t-il dit, faisant remarquer que les prestations de cette institution sont d’une extrême importance pour la conduite de la mission de recherche et de sauvetage des vies humaines «en mer que notre pays prend en charge au large de ses côtes et en coordonne les opérations dans le cadre des accords signés en mars 2011 avec les pays de la région nord-ouest africaine». Basée à Londres, l’IMSO a été créée en 1998 sous les auspices de l’Organisation maritime internationale pour remplacer l’ancienne organisation chargée des télécommunications par satellites (INMARSAT).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *