Une ville aux grands chantiers

Une ville aux grands chantiers

Marrakech connaît depuis des années déjà un développement sans pareil dans le Royaume en matière d’infrastructure.
De grands travaux ont été entrepris dans la ville par toutes les parties en charge de la gestion de la chose locale. De la sorte, outre les potentialités économiques, culturelles, naturelles et sociales dont regorge la cité ocre, elle est devenue un carrefour international et une destination des plus prisées au monde. Cette effervescence est le fruit d’une volonté politique et d’une implication effective des différentes composantes de la société pour faire de cette ville la référence et l’image d’un Maroc à la culture authentique, mais toutefois, moderne et très ouverte sur l’avenir. Aussi, en dépit de l’actuelle conjoncture économique et financière internationale, la ville continue de charmer les investisseurs de toutes nationalités confondues. Et c’est surtout l’infrastructure touristique qui se taille la part du lion dans les convoitises étrangères.
Et si les premiers mois de l’année en cours ont connu l’inauguration de nombreuses unités touristiques, dont le Kenzi Palace à l’Agdal et le «Naoura Barrière» du groupe Lucien Barrière, d’autres devront également ouvrir leurs portes, cette année, ce qui permet déjà d’affirmer que la cité a misé sur le tourisme de luxe. Et pour favoriser cette expansion touristique, des efforts notables ont été enregistrés dans le renforcement et la promotion de la desserte Marrakech, par voie terrestre et aérienne. Ainsi, la ville a été raccordée au réseau autoroutier national après l’ouverture de l’autoroute Marrakech-Casablanca.
Une infrastructure énorme qui a permis d’économiser le temps de voyage Casa-Marrakech pour le réduire à 2 heures seulement. Dans la même lancée, une connexion Marrakech-Agadir via autoroute sera opérationnelle à partir de 2010. Mais également, la cité a connu la création de nombreuses rocades qui servent à atténuer la pression et fluidifier la circulation au centre-ville. Toujours dans ce sens, la cité a connu l’ouverture en 2008 d’une nouvelle gare ferroviaire dans un design à la fois traditionnel et moderne. Cette station réalisée en deux étages abrite des espaces commerciaux, des cafés, des restaurants et se veut désormais une référence dans le pays. Sur le plan aérien, l’aéroport de Marrakech-Ménara a fait récemment l’objet de grands travaux d’extension. Il s’agit dans ce sens d’accompagner les différents chantiers que connaît la ville en assurant aux passagers le maximum de confort et de sécurité, via le renforcement de la capacité d’accueil de ce dernier et sa dotation en équipements sophistiqués en matière de contrôle et d’enregistrement, conformément aux standards internationaux. Sur le plan urbanistique, pour faire face à une demande de plus en plus croissante, de nouvelles zones ont été ouvertes à l’urbanisation et de nouveaux quartiers ont fait leur apparition.
Autre projet grandiose, celui de la réhabilitation de la palmeraie de la ville, avec la plantation de milliers de nouveaux palmiers. Ainsi, ce petit Eldorado, bien de chez nous, se donne les moyens de rivaliser avec les stations touristiques les plus prisées au monde.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *