Une zone offshore pour la cité ocre

Une zone offshore pour la cité ocre

Après Casashore, Rabatshore et Fèsshore, la cité ocre s’apprête à bâtir sa zone offshore, baptisée Marrakech shore dont les travaux devront commencer fin 2007 et dureront environ 18 mois. Cette décision a été annoncée, mercredi 25 avril, lors d’une conférence-débat, organisée à la wilaya de Marrakech-Tensift- Al Haouz, sur le thème : «Le défi de la diversification économique pour la région». Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la réflexion sur le cadre général d’une stratégie régionale de développement économique et de la possibilité de création de nouveaux pôles de diversification économique, au-delà des secteurs-clés que sont le tourisme, l’artisanat et l’agriculture. Les participants à cette rencontre ont ainsi exploré les pistes de diversification et de renforcement de l’économie régionale ainsi que les plans d’action retenus dans ce sens.
Dans son intervention, le secrétaire général du ministère de l’Industrie, du Commerce et de la mise à niveau de l’économie, Bousselham Hilia, s’est félicité de cette heureuse initiative de développement qui vise la création de nouveaux pôles de croissance dans la région. Il a saisi cette occasion pour exprimer la détermination de son département à soutenir ces efforts de développement.
De son côté, le wali de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, Mounir Chraïbi, a évoqué les performances enregistrées par le secteur touristique dans la région de Marrakech. Il a précisé que cette croissance a eu un impact positif sur d’autres activités comme le bâtiment et l’artisanat. Dans la même foulée, il a insisté sur la nécessité pour les opérateurs régionaux de se pencher sur le développement de nouveaux pôles de croissance pour favoriser la diversification de l’économie régionale et assurer un développement régional équitable et harmonieux. «Marrakechshore aura une forte valeur ajoutée sur l’économie de la région et attirera plus d’investisseurs internationaux, ce qui engendra une répercussion positive sur le développement économique de toute la région», a expliqué pour sa part, Abderrazak Moumni, directeur du Centre régional d’investissement (CRI) de Marrakech.  Cette rencontre, tenue en présence notamment des gouverneurs des différentes provinces relevant de la région, a constitué une occasion propice de présenter à l’assistance toute une série de projets structurants à mettre en oeuvre dans le but de faire de la région de Marrakech un pôle attractif et de la doter d’infrastructures à proximité directe. Plusieurs experts nationaux et internationaux qui ont pris part aux débats, ont souligné l’importance de la formation et le rôle prépondérant des compétences humaines qualifiées dans la réussite de ce genre d’initiatives de développement. Ils n’ont pas manqué d’évoquer leurs expériences respectives dans le but d’identifier les opportunités de développement dans le secteur de l’agroalimentaire. Les représentants du projet « casashore » ont également apporté  leur soutien et ont longuement évoqué l’expérience vécue par la capitale économique du Royaume dans l’édification de sa zone offshore.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *