Unicef : priorité à la protection des enfants

Unicef : priorité à la protection des enfants

Le directeur régional de l’Unicef pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Omar Abdi, a effectué une visite à Tanger durant le week-end dernier. Accompagné notamment de Mea Ayoub, représentante de l’Unicef à Rabat, M. Abdi a indiqué que, compte tenu de la dynamique de coopération avec le Maroc, son organisation, a affecté un budget de 17 millions de dollars pour financer des programmes dans les domaines de la santé, de l’éducation et la protection de l’enfant pour une période qui s’étend jusqu’à 2011. Dans une déclaration à la presse, il a qualifié d’« exemplaire» la coopération du Maroc avec l’organisation onusienne dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA).
«Le Maroc, a-t-il dit en substance, figure parmi les pays qui ont tiré profit de façon remarquable de l’expérience de l’organisation dans le domaine de la promotion de la situation de l’enfant et de la mère». Le fonds INDH de la wilaya de Tanger, rappelle-t-on, a affecté au titre de l’année 2007 un montant d’un million de dirhams pour financer des projets de coopération avec l’Unicef dans les domaines de la lutte contre l’abandon scolaire et de l’amélioration des infrastructures et équipements scolaires dans les quartiers défavorisés de la ville.
Le responsable régional de l’Unicef a indiqué que la coopération de l’Organisation dans la région MENA diffère qualitativement d’un pays à l’autre, relevant que bon nombre de ces pays ont besoin de soutien et d’appui pour permettre à leurs populations d’accéder à des services élémentaires.
Pour sa part, Mme Ayoub a rappelé les nouveaux projets initiés avec le Maroc et évoqué le programme de création des «Unités de protection de l’enfant». Ce programme a été monté en coopération avec le secrétariat d’Etat à la Famille, à l’Enfance et aux Personnes handicapées. Le réseau qui sera constitué d’unités implantées dans les villes de Tanger, Marrakech, Casablanca et Fès, s’activera dans la prise en charge des enfants en difficulté et souffrant de maltraitance. La représentante de l’Unicef à Rabat n’a pas manqué de préciser que cette prise en charge sera assurée par des équipes multidisciplinaires (médecins, psychiatres et avocats). Dans la même foulée, elle a annoncé le lancement prochainement d’un programme de promotion de la participation des jeunes dans les domaines politique, économique et social. Selon elle, cette action est basée sur les résultats d’un sondage réalisé par des jeunes sous l’encadrement de l’Unicef et du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).
Les résultats de l’étude « Les jeunes en action », présentés lors de cette visite, montrent que 70 % des sondés estiment que la participation des jeunes est à même d’influencer positivement les différents aspects de la vie politique et sociale. Ce sondage qui a été réalisé auprès des élèves d’établissements scolaires de Tanger , précise que l’intérêt des jeunes est sollicité en premier lieu par l’action associative et les activités des clubs scolaires, bien avant la politique. Les jeunes imputent leur peu d’intérêt pour les affaires politiques à un manque d’effort de communication de la part des partis (43%), aux problèmes liés à l’organisation et à la gestion au sein des partis et organisations syndicales (24) et au manque de transparence (10%). Au cours de sa visite au Maroc, le directeur régional de l’Unicef a rencontré les responsables de plusieurs ministères avec lesquels il a passé en revue l’état d’avancement du programme de coopération entre l’Unicef et le Maroc pour la période 2002-2006.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *