Urbanisme : Aménagement de l’entrée de Laâyoune

La municipalité de Laâyoune, en partenariat avec la délégation régionale de l’équipement, procédera dans les jours qui viennent à l’aménagement de l’entrée nord de la ville. Cette opération portera sur la modification du virage situé près de la caserne des FAR et la mise en place d’un dispositif de sécurité le long de la rivière Sakia El Hamra. Ce projet prévoit également l’aménagement d’un linéaire qui s’étale sur 1,2 km. Une enveloppe de 7,7 millions de dirhams est consacrée à cette opération. «On veut améliorer la sécurité routière et c’est pour cette raison qu’on va modifier ce virage.
Tout le projet entre dans le cadre du plan stratégique urgent pour cette région», confie à ALM Mohamed Essabihi, directeur régional de l’équipement à Laâyoune. Ce projet renforcera l’infrastructure routière de cette région qui dispose déjà de plus de 917 km de routes revêtues dont 76% dans un bon état à en croire M. Essabihi, alors que ce taux n’était que de 100 km avant la récupération du Sahara marocain. Depuis 1975, plus de 500 millions de dirhams ont été investis au niveau des infrastructures routières dans cette région.
D’ailleurs, l’Etat poursuit ses efforts pour améliorer les conditions de vie des citoyens de cette région. Ainsi, des projets routiers d’envergure sont en cours de réalisation et dont les plus importants sont d’abord le dédoublement de la route nationale n°1 reliant Laâyoune à Almarsa sur un parcours de 23 km dont 14 km ont été déjà ouverts à la circulation en octobre dernier. Ce projet a nécessité une enveloppe de 90 millions de dirhams.
Un autre chantier, également en cours de réalisation, porte sur la liaison entre la ville de Tarfaya et le village de pécheurs Amgriw. Ce tronçon s’étale sur 40 km pour un coût global de 24,6 millions de dirhams. La fin des travaux de ce chantier est prévue pour la fin du mois de juillet. Ce projet est attendu avec impatience par les populations et les professionnels de la pêche puisqu’il va contribuer certainement à l’épanouissement du site d’Amgriw vu les atouts qu’il offre dans le secteur de la pêche. A souligner aussi que dans le cadre du programme des routes rurales, l’Etat entend construire 267 km de routes dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra pour un budget de 146 millions de dirhams. Ce programme s’étale entre 2005 et 2015. Un autre programme est également en cours de finalisation et porte sur la maintenance et l’entretien du réseau routier déjà existant.
Ce dernier s’étale sur la période 2005 à 2009 et vise l’entretien de plus de 155 km de routes reparties entre les ville de Boujdour et Laâyoune. Une enveloppe de 60 millions de dirhams est consacrée au financement de cette opération. «Ces projets montrent la volonté de l’Etat de faire développer cette région et d’autres projets non moins importants vont bientôt voir le jour», conclut M. Essabihi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *