Zoubeir Benbouchta : «Lalla J’mila évoque des faits historiques de Tanger»

Zoubeir Benbouchta : «Lalla J’mila évoque des faits historiques de Tanger»


ALM : Qu’est-ce que vous a inspiré le thème de la pièce de théâtre «Lalla J’mila» ?
Zoubeir Benbouchta : Le texte «Lalla J’mila» fait partie de ma trilogie «Hôtel de Tanger». Cette pièce de théâtre est réalisée par le metteur en scène Abdelmajid El Haouasse et interprétée par Bouchra Ahraich, Hajar Grigae ainsi que les autres membres de la troupe Bab Bhar Cinémasrah. «Lalla J’mila» est le nom d’un rocher qui avait été, dans le passé, vénéré par les anciens habitants de Tanger. Il a été démoli à cause des travaux de réaménagement et de construction qu’a connus la ville du détroit. Les lieux où se trouvait ce rocher connaissaient une grande affluence de femmes et jeunes filles pour solliciter la baraka. Je voulais, à travers ce texte, évoquer des faits historiques ayant marqué la mémoire de Tanger, tout en traitant de la situation de la femme traditionnelle et moderne au Maroc.

Est-ce que la première présentation de cette pièce de théâtre a eu lieu dans le cadre du 6ème Festival Tanger sans frontières ?
L’avant-première de la pièce de théâtre «Lalla J’mila» s’est déroulée le 30 avril dernier au théâtre national Mohammed V à Rabat. Nous avons ensuite attendu jusqu’au mois de septembre pour entamer notre tournée à travers le Maroc. La première présentation de cette pièce de théâtre vient d’avoir lieu à Tanger. Elle sera suivie par d’autres présentations à Rabat, Casablanca…

Pouvez-vous nous parler de vos nouvelles œuvres dramatiques ?
Je viens de publier une trilogie «Hôtel de Tanger», composée de «Ya Mouja Ghani», «Lalla J’mila» et «Rue de Shakespeare », avec le soutien du ministère de la Culture. J’ai terminé, en 2009, l’écriture d’un nouveau texte que j’ai intitulé «Tingitanos». J’ai eu jusqu’à maintenant la proposition de deux metteurs en scène, mais aucune décision n’a encore été prise pour sa représentation sur les planches. J’estime que ce texte dramatique est extrêmement complexe. Il raconte les légendes de la ville de Tanger, telle que la lutte entre les deux héros mythiques grecs Hercule et Anthéos. La réalisation de cette œuvre pour le théâtre nécessite d’importants préparatifs et de grands moyens matériels et humains.

Quels sont vos nouveaux projets pour le théâtre ?
Je suis en train d’écrire le texte d’une nouvelle pièce de théâtre dont je n’ai pas encore choisi le titre. Elle sera réalisée aussi par le metteur en scène Abdelmajid El Haouasse et interprétée par la troupe Bab Bhar Cinémasrah au titre de la prochaine saison. Nous entreprenons un grand projet pour travailler sur mes anciens textes et les présenter de nouveau sur les planches.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *