10,4 millions de bénéficiaires du Ramed: Seuls 6 millions disposent de cartes valides…

10,4 millions de bénéficiaires du Ramed: Seuls 6 millions disposent de cartes valides…

Depuis la généralisation du Régime d’assistance médicale (Ramed), le nombre de bénéficiaires a atteint plus de 10,4 millions. 

Toutefois, il faut relever que seuls 6 millions d’entre eux qui disposent de cartes valides ont accès aux soins. C’est l’un des points qui a été examiné lors de la 7ème session du conseil d’administration de l’Agence nationale de l’assurance maladie (Anam) qui s’est tenu lundi 26 décembre, à Rabat. Cette réunion qui a été présidée par le ministre de la santé, Lhoussaine Louardi, a été l’occasion de dresser un état des lieux du Régime. Le plus grand défi que devra relever le Ramed est lié à sa pérennité. En sa qualité de président du conseil, Louardi a insisté sur l’importance de la création d’une instance  chargée de la gestion du Régime afin de permettre à l’Anam de devenir une autorité de régulation de la couverture médicale de base.

Quant aux bénéficiaires, le ministre a tenu à préciser :  «A l’heure actuelle, 48% des bénéficiaires proviennent du monde rural et 52% en milieu urbain». Lors de cette réunion, ce dernier n’a pas manqué de rappeler les efforts fournis par l’ANAM en vue d’améliorer l’accessibilité du citoyen à l’information à travers la mise en place d’une plate-forme d’échange au niveau du portail de l’agence. Ce  qui permet aux citoyens de faire le suivi de l’état d’avancement du traitement et de la production de leur carte.

Durant la même journée, le conseil d’administration de l’Anam  relatif à l’assurance-maladie obligatoire (AMO) a tenu sa 18ème session. Cette réunion a été consacrée à la présentation  du rapport global annuel de l’AMO au titre de l’année 2015 et le bilan des activités de l’agence en 2016. Les administrateurs ont également arrêté le budget 2017 pour le soumettre au ministère de l’économie et des finances pour visa.  Au niveau des réalisations,  le président du conseil  a fait remarquer que la couverture des étudiants a connu des avancées considérables tant au niveau du taux d’immatriculation que le contrôle de la double affiliation.

Pour ce qui est de l’extension de l’AMO aux indépendants, le président a rappelé que les textes de loi relatifs à la couverture des indépendants et leurs ascendants sont en cours d’approbation par le Parlement. L’intégration de ces nouvelles catégories ne devrait pas poser de problème pour les organismes gestionnaires. Il faut rappeler à ce sujet que le scénario de couverture prévu   consistera à intégrer progressivement cette population à la CNSS, dans un régime à part, en commençant immédiatement par les catégories socioprofessionnelles les plus organisées. S’agissant de la population éligible, sont soumis au régime de l’assurance-maladie obligatoire de base propre aux indépendants, les personnes exerçant une profession libérale ou une activité non salariée, à condition de ne pas être assujetties à un autre régime d’assurance- maladie obligatoire de base. Les retraités issus de ces catégories sont également éligibles à ce régime. Concernant le panier de soins, il est identique à celui garanti par la CNSS à la population des salariés du secteur privé tel que fixé par l’article 7 de la loi 65-00. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *