2 730 Ha de forêt partis en fumée

2 730 Ha de forêt partis en fumée

Le bilan des incendies qui ont ravagé les provinces de Larache et Chefchaouen s’alourdit. La superficie forestière brûlée, du 2 au 4 septembre 2006, s’élève à près de 2 730 ha.
A la commune rurale de Souk El Kolla dans la province de Larache, ces incendies, qui ne sont pas encore tous maîtrisés, ont détruit près de 1 330 ha. Malgré les efforts déployés par les membres de la Protection civile et des Forces Armées Royales, quatre foyers sont encore actifs dans cette région du nord du pays. La situation n’est pas meilleure dans les communes rurales Moqrisset et Zoumi (province de Chefchaouen) où l’on estime à 1.400 ha, la superficie forestière brûlée.
Attisés par des conditions climatiques favorables, fortes chaleurs et vents chergui, ces feux de forêt continuent de sévir. Rappelons qu’un commandant des Forces Armées Royales, encerclé par les flammes dans la forêt de Zoumi, a trouvé la mort le 5 septembre dernier.
Jusqu’à ce jour, les équipes d’intervention ne sont pas encore parvenues à les maîtriser à hauteur du Jbel Amziz.
A noter que pour circonscrire ces incendies, des moyens humains et matériels ont été mobilisés depuis leur déclenchement. Des membres des Forces Armées Royales et des Forces Auxiliaires ont rejoint les équipes de la Protection civile appuyées par la participation spontanée et volontaire de la population locale. Au total, les moyens humains engagés, à ce jour, par les différents services s’élèvent à 508 officiers et agents dans la province de Larache et 420 dans celle de Chefchaouen.
Concernant les moyens matériels déployés sur le terrain, on enregistre pour la province de Larache deux avions Turbo Trush de la Gendarmerie Royale, un avion-citerne C130 des Forces Royales Air, six camions-citernes, 11 véhicules de première intervention, deux ambulances, un camion de transport, un engin de travaux publics et du petit matériel.
Malgré cette grande mobilisation, les équipes d’intervention nationales ne sont pas arrivées à bout de l’incendie.
Pour le circonscrire, le Maroc a demandé l’aide de la France, qui devait lui fournir deux Canadairs de la sécurité civile.
Le ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, "à la demande des autorités marocaines, décide l’engagement de deux Canadairs de la base de sécurité civile de Marignane, dans le cadre de la lutte contre de violents feux de forêts dans le nord de ce pays", indique un communiqué relayé par l’agence AFP. Une équipe composée de six pilotes et trois techniciens de maintenance devait se rendre à Tanger pour prêter main-forte aux équipes d’intervention nationales. 
Par ailleurs, l’Espagne a également participé à cette opération dans le cadre de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la lutte contre les incendies de forêt.
Dans la province de Chefchaouen, deux avions canadairs de la Protection civile espagnole ont été mobilisés avec un maximum de quatre avions le 8 septembre. L’intervention aérienne dans cette région montagneuse, très difficile d’accès, est jugée déterminante pour venir à bout des foyers vifs.
A cet effet, 180 largages d’eau ont été effectués par ces avions entre le 6 et le 9 septembre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *