2,33 millions de dirhams en faveur de la société civile

2,33 millions de dirhams en faveur de la société civile

Aujjar signe une série de conventions de partenariat avec le tissu associatif

Le tissu associatif constitue un partenaire essentiel pour relever les grands défis sociétaux de l’heure, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de la justice, Mohamed Aujjar.

S’exprimant à l’occasion de la signature par le ministère d’une série de conventions de partenariat et de coopération avec des acteurs de la société civile, portant sur un montant global de 2,330 MDH, M. Aujjar a affirmé que son département poursuit ses efforts visant à renforcer le partenariat et la coopération avec les acteurs de la société civile et à les soutenir sur les plans matériel, technique et logistique afin de leur permettre de mener à bien leurs programmes et réussir leurs missions. Le ministre a rappelé que les 57 associations bénéficiaires de montants allant de 20.000 à 100.000 DH chacune ont été sélectionnées sur la base de critères stricts fixés par le ministère et vérifiés par une commission dédiée, constituée de représentants des ministères de la justice, de l’intérieur, de l’économie et des finances, de la famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social, du ministère chargé des relations avec le Parlement et la société civile et du ministère d’Etat chargé des droits de l’Homme, ainsi que du Conseil national des droits de l’Homme et de l’Association Transparency Maroc.

M. Aujjar a également souligné que la signature de ces conventions coïncide avec la commémoration de la promulgation des dahirs des libertés publiques de 1958, faisant savoir que ces conventions portent sur plusieurs domaines, notamment l’accompagnement des efforts de la réforme du système judiciaire, la promotion des textes de loi marocains, l’accès aux services de la justice, notamment pour les femmes, l’enfant, les immigrés, les réfugiés et les personnes à besoins spécifiques, les différentes applications du code de la famille, la violence contre les femmes, la traite des êtres humains, les droits des enfants, la prévention de la torture, ainsi que la moralisation de la vie publique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *