25 millions de morts depuis l’apparition de la maladie

Environ 25 millions de personnes sont mortes du sida depuis l’apparition de la maladie et 60 millions ont été infectées, mais le nombre de nouvelles infections a baissé de 17% ces huit dernières années grâce surtout à la prévention, selon un rapport publié mardi par l’Onusida. «Depuis le début de l’épidémie, près de 60 millions de personnes ont été infectées par le VIH et 25 millions de personnes sont décédées de causes liées au VIH», indique le rapport annuel de l’organisme onusien établi en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS). «La tendance sur huit ans indique une baisse des nouvelles infections de 17% depuis 2001 alors que la plupart des progrès s’observent en Afrique subsaharienne», ajoute-t-il. «La bonne nouvelle, c’est que nous avons des preuves que les baisses que nous observons sont dues, au moins en partie, à la prévention», s’est félicité le directeur exécutif de l’Onusida, Michel Sidibé, cité dans un communiqué. «La maladie est entrée dans une phase plus endémique, plus stable», a indiqué devant la presse à Genève Paul de Lay, directeur exécutif adjoint. L’Afrique subsaharienne demeure la région du monde la plus touchée avec plus des deux tiers (67%) de l’ensemble des personnes vivant avec le VIH et près des trois quarts (72%) des décès liés au sida en 2008, selon les données collectées par Onusida. Le Swaziland était toujours en 2007 le pays le plus infecté au monde, avec un taux de prévalence du VIH de 26% dans la population adulte. Cependant, depuis 2001, le nombre des nouvelles infections en Afrique subsaharienne a baissé de près de 15%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *