300 MDH de l’USAID pour le Maroc

300 MDH de l’USAID pour le Maroc

Hormis des pays comme l’Iraq ou l’Afghanistan, le Maroc est l’un des seuls pays où l’USAID a quadruplé son budget. C’est en fait, un message politique clair. Le gouvernement américain fait confiance depuis plus un an environ aux efforts entrepris par le gouvernement marocain. C’est ce qu’a affirmé l’ambassadrice Wendy Chamberlin, directeur pour l’Asie et le Proche-Orient à l’agence américaine pour le développement international à Washington (USAID). Elle a tenu mercredi dernier à Rabat, une conférence de presse à l’occasion de sa visite de trois jours au Maroc. Cette visite intervient exactement deux semaines après celle de William Burns, l’adjoint du secrétaire d’Etat Collin Powell. Lors de son allocution, Mme Chamberlin a précisé que sa visite au Maroc a deux objectifs principaux. Tout d’abord, annoncer que l’USAID vient de lancer un programme d’une durée de cinq ans et doté d’un budget de 30 millions de dollars (300 millions de Dh environ). Ce programme, explique l’ambassadrice Chamberlin, aidera le Maroc à tirer profit de la conclusion de l’accord de libre-échange (ALE) en cours de négociation entre le Maroc et les Etats-Unis. Rappelons que la signature de cet accord est prévue avant la fin de cette année 2003. « L’ALE implique à la fois des défis et des opportunités pour le développement des échanges et des investissements entre les deux pays », assure Mme Chamberlin. Ce fameux programme quinquennal annoncé par cette dernière est donc axé sur trois domaines d’action. D’une part, il aidera à la mise en oeuvre de l’accord de libre-échange. D’autre part, à améliorer les conditions générales de l’investissement. Et enfin, à développer les petites et moyens entreprises. Ceci, poursuit Wendy Chamberlin, devrait se traduire par la création davantage de postes d’emploi pour les Marocains. C’est pour cette raison que l’USAID prévoit d’élaborer un programme qui appuiera la formation professionnelle. Des partenariats public/privé qui associeront la formation et l’embauche seront envisagés à cet effet. L’USAID compte également lancer un Programme d’apprentissage accéléré. Il s’agit de former les enfants ayant quitté l’école prématurément. Des cours intensifs leurs seront ainsi assurés pour leur permettre de s’insérer rapidement dans la vie active. Par ailleurs, l’USAID a l’intention de nouer des partenariats avec les grandes multinationales américaines. C’est le cas de Microsoft, Sisco ou Coca-Cola. Le but est d’assurer à des jeunes marocains des formations en Technologies de l’Information et la Communication (TIC) en partenariat avec l’USAID et le gouvernement marocain. Quant au deuxième but de la visite de Chamberlin, il se résume dans une mission d’écoute, dit-elle. Chamberlin a eu lors de sa visite des entretiens qu’elle a qualifiés de « fructueux » avec le Premier ministre, Driss Jettou, plusieurs autres membres du gouvernement et des « leaders » du secteur privé. « Il s’agit d’examiner les domaines où le gouvernement américain pourrait allouer des ressources additionnelles avec les meilleurs résultats durant les années à venir » précise l’ambassadrice. Rappelons que lors de sa visite au Maroc, William Burns avait annoncé l’intention du gouvernement américain de quadrupler son assistance non-militaire au Maroc. A partir de 2004, les Etats-Unis apporteront à ce dernier une assistance d’un montant de 40 millions de dollars.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *