50 Centres d’enfouissement et de valorisation des déchets à créer d’ici 2022

50 Centres d’enfouissement et de valorisation des déchets à créer d’ici 2022

300 trieurs seront formés dans une première étape

Le programme national de gestion des déchets avance bien selon les chiffres avancés par Nezha El Ouafi, secrétaire d’Etat chargée du développement durable, lors d’une rencontre d’échange relative aux programmes et réalisations de la Stratégie nationale de développement durable (PNDM)  le 30 avril à Béni Mellal. En matière de gestion des déchets ménagers, le programme national de gestion des déchets a permis jusqu’à présent de réaliser 44 plans directeurs de gestion des déchets et 25 décharges contrôlées dont 22 sont en phase de conversion en Centres d’enfouissement et de valorisation des déchets (CEV).

L’objectif étant d’atteindre 50 CEV d’ici 2022. Il faut rappeler à ce sujet que la réforme engagée a déjà permis de réaliser un taux de collecte professionnalisée des déchets ménagers de 82,5%. L’objectif à présent est d’atteindre un taux de collecte professionnalisée (gestion déléguée) de 90% en 2022. Celle-ci a aussi permis d’augmenter le taux de mise en Centre d’enfouissement et de valorisation pour atteindre 62,44% (3,91 millions de tonnes) des déchets ménagers produits, contre seulement 10% avant 2008.

Le PNDM a aussi permis la réhabilitation de 49 décharges sauvages à ce jour. Ce programme s’est donné pour objectif de porter le taux de recyclage des déchets ménagers et assimilés à 20% et de valorisation de 30%  à l’horizon 2020.  Selon les chiffres du secrétariat d’Etat chargé du développement durable, la production annuelle de déchets ménagers au Maroc est estimée à 7.433.045 tonnes par an, ce qui représente  l’équivalent d’un ratio de 0,78 kg/ habitant/ jour en milieu urbain  contre 0,33 kg en milieu rural.  Pour ce qui est de la quantité des déchets ménagers mis en centres d’enfouissement et de valorisation et décharges sauvages, celle-ci s’est élevée à 631.225 tonnes par an.

Formation de 300 trieurs

Cette rencontre a aussi été l’occasion de donner le coup d’envoi du lancement de la formation des trieurs de déchets et de distribution des équipements de protection individuels. Cette formation va concerner dans une première phase 300 trieurs des villes de Beni Mellal, Tanger, Meknès, Marrakech et Ifrane. Signalons que la secrétaire d’Etat chargée du développement durable avait jugé nécessaire d’intégrer les récupérateurs de déchets dans l’économie du recyclage et d’améliorer les conditions sanitaires, environnementales et économiques de leurs activités. Au Maroc, ils seraient plus de 7.000 chiffonniers à opérer dans le secteur informel.

Centre de tri et de valorisation de Béni Mellal

Le  Centre de tri et de valorisation des déchets ( CEV)  de Beni Mellal dont les travaux ont atteint 30% avec une contribution financière du SEDD de 51,65 millions DH, va permettre l’intégration de 62 trieurs qui vont pouvoir travailler dans de meilleures conditions .Le Centre est étalé sur une surface de 31,5 ha. Il reçoit plus de 200 tonnes/j (168 tonnes  de la ville de Beni Mellal et 40 tonnes des autres communes). «Le CEV à travers son centre de tri permettra la valorisation énergétique par mise en place de torchère d’extraction du biogaz et une valorisation matière de 32% compostage outre le broyage, combustible solide de récupération (CSR) et compactage respectivement du plastique, du carton et de l’aluminium», signale le secrétariat d’Etat chargé du développement durable. A noter qu’un protocole a été signé pour la réalisation de la station «El-Marj» pour le traitement des margines issues des unités de trituration des olives dans la commune de Zaouiat Cheikh . Ce protocole stipule la réalisation d’une étude technique (assurant le foncier, des bassins de collecte des margines, des camions-citernes pour transporter les margines….), soit un montant global de 6,2 millions DH avec une contribution du SEDD de 1,12 million DH.

.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *