50 millions d’enfants pauvres dans le monde

La pauvreté des enfants n’est plus un phénomène réservé aux pays défavorisés : le nombre d’enfants pauvres est en hausse depuis dix ans dans 17 des 24 pays industrialisés, indique l’UNICEF dans un nouveau rapport. L’étude du Centre de recherche « Innocenti » de l’UNICEF intitulée « Child poverty in Rich Countries 2005 » et publiée lundi à Genève révèle que 50 millions de ces enfants vivent sous le seuil de pauvreté.
La situation la moins mauvaise est celle prévalant dans les pays nordiques, suivis par la Suisse. « La conviction répandue que la pauvreté des enfants dans les pays riches diminue régulièrement ne correspond nullement à la réalité », affirment les auteurs de l’étude.
Au Danemark, seulement 2,4 % des enfants vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Ils sont 2,8% en Finlande, 3,4 en Norvège, 4,2 en Suède et 6,8 en Suisse et en Tchéquie. La France vient ensuite avec 7,5% d’enfants pauvres, devant la Belgique (7,7%), selon l’UNICEF. Le Mexique compte 27,7% et les Etats-Unis près de 22% d’enfants pauvres, derrière l’Italie (16,6%), le taux le plus élevé en Europe. L’Irlande, le Portugal et la Grande-Bretagne ne sont cependant pas loin (plus de 15% d’enfants pauvres). La pauvreté a diminué fortement au cours des dix dernières années seulement dans quatre pays : l’Australie, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, ainsi qu’en Norvège. Près de 50 millions d’enfants vivent au-dessous du seuil de pauvreté, défini comme la moitié du revenu moyen disponible pour un enfant dans un pays.
Des facteurs comme la hausse du chômage et l’augmentation du nombre de familles monoparentales expliquent la forte proportion des pays riches.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *