500 millions de DH pour lutter contre la désertification

Les principales composantes techniques du programme, qui vise la refondation de la politique forestière dans le Royaume, s’articulent autour de la réalisation de trois projets de développement intégré des zones forestières et périforestières de Chefchaouen, Khénifra et Ifrane pour un montant global de 95 millions de DH, souligne un document du Haut commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la désertification, publié à l’occasion de la Journée mondiale de l’arbre (21 mars).
Le programme retenu dans le cadre du projet Khénifra prévoit la réalisation d’actions intégrées de travaux d’aménagement forestier sur 2.000 ha, de mise en valeur agricole sur 2.100 ha, de développement de l’élevage, de correction des ravins sur 6.000 ml et d’appui aux agriculteurs et organisations professionnelles. Le renforcement des infrastructures concerne l’aménagement de 48 km de pistes et 70 points d’eau, ainsi que la construction de 6 centres pour la promotion féminine. Le programme d’actions dans le cadre du projet Chefchaouen se rapporte à des travaux d’aménagement forestiers sur 900 ha, des plantations fruitières sur 1.000 ha, le développement de l’élevage, la correction des ravins sur 450 ha, l’entretien de pistes sur 200 km et l’aménagement de 36 points d’eau.
Le projet d’Ifrane, quant à lui, concerne la réalisation de travaux d’aménagement hydro-agricole sur 335 ha, la création et l’aménagement de 9 points d’eau, la réalisation de travaux de pierrage sur 150 ha, le reboisement et la régénération de 750 ha, l’achat et la distribution de 1.250.000 plants fruitiers en plus des actions visant l’intensification et la valorisation de la production animale dans la zone.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *