636.400 enfants inscrits cette année

636.400 enfants inscrits cette année

L’année scolaire 2003-2004 se caractérise par plusieurs spécificités. Elle coïncide avec la quatrième année de la décennie de l’éducation et de la formation, 2000-2009. Elle intervient après les évènements tragiques du 16 mai à Casablanca, les élections communales du 12 septembre. elle connaît plusieurs innovations éducatives et organisationnelles, le lancement de nouveaux chantiers en vue de réformer le système éducatif et c’est l’année du démarrage de programmes de développement de l’enseignement primaire et la formation continue de l’administration de l’éducation. L’année scolaire 2003-2004 est marquée par la généralisation de la scolarisation des enfants ayant atteint l’âge de six ans. La rétention de 90 % des élèves inscrits en première année de l’enseignement fondamental jusqu’à la fin du parcours scolaire primaire, 80 % jusqu’à la fin du secondaire et 60 % jusqu’à la fin de l’enseignement secondaire qualitatif. Ainsi, 636.400 enfants ont été inscrits en première année de l’enseignement fondamental, dont 305.900 filles. Ce qui donne un total de 5.909.000 élèves, soit une augmentation de 2 % par rapport à l’année précédente. 4.151.000 enfants poursuivent leur scolarité dans l’enseignement primaire, soit une hausse de 1,3 % par rapport à l’année scolaire 2002-2003, environ 1.185.000 élèves dans l’enseignement secondaire, premier cycle, soit une augmentation de 6 % et 573.355 élèves dans l’enseignement secondaire qualitatif, soit une hausse de 8,7%. Selon un rapport du ministère de l’Education nationale, le taux de réussite en 3-ème année de l’enseignement secondaire a atteint, au niveau national, 48,5 %, alors que le nombre des élèves dans le tronc commun de l’enseignement secondaire atteindra 174.276, soit une hausse de 2,65 %. Le rapport du ministère indique que les nouveaux élèves dans le cycle tronc commun seront répartis entre les sections littéraires, 47,76 %, et scientifiques et techniques, 52,24 %. Ainsi, le nombre des classes de l’enseignement secondaire passera de 15.284 à 15.855, en hausse de 3,74 %. Pour ce qui est des établissements du secondaire, ils atteindront, selon le rapport, 645 contre 625 actuellement, soit une hausse de 3,2 %, alors que le nombre des salles de classe dans le secondaire connaîtra une augmentation de 539, soit une hausse de 3,2 % pour atteindre 17.335 salles. Le nombre des boursiers a également enregistré une hausse de 17 % en atteignant 47.486, indique le rapport, faisant état de 286 internats, 212 relevant des lycées et 74 des collèges, alors que 6.777 nouveaux élèves bénéficieront de la bourse de l’enseignement secondaire. L’année scolaire 2003-2004 sera également marquée par l’ouverture de 21 nouveaux lycées et l’extension de deux autres pour la création de 243 salles de classe. Cette année, la révision des programmes et manuels scolaires représente une donne importante dans la perspective de développer la qualité de l’éducation et de la formation et un choix stratégique pour la réussite du processus de cette réforme. Un rapport du ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse indique que la révision des programmes a pour objectif de contribuer à la formation de la personnalité autonome, équilibrée et ouverte, qui soit au fait de sa religion, sa langue et de l’histoire de son pays. Concernant les nouveautés, le rapport indique que cette année scolaire est marquée par le passage de trois trimestres à deux semestres, de 17 semaines chacun, avec un programme propre pour chaque session et ce, dans tous les cycles de l’enseignement. En ce qui concerne la mise à jour des contenus des nouveaux programmes, le rapport met l’accent, en particulier sur l’introduction de nouvelles matières : l’informatique, l’éducation à la citoyenneté, la langue Amazigh, ainsi que des matières connexes aux nouvelles branches, notamment les arts.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *