7 milliards DH pour le développement touristique de Nador

7 milliards DH pour le développement touristique de Nador

Le coup d’envoi de la première phase de développement touristique de la province de Nador a été donné, mardi 7 juillet, par SM le Roi Mohammed VI. Cette phase comprend l’aménagement de la Cité d’Attalayoun et de la Marchica avec la réalisation d’un port de plaisance. Deux projets totalisant un investissement de 7 milliards de dirhams, alors que les tranches successives du programme de développement de la Marchica nécessitent un investissement de 46 milliards de dirhams. Le programme d’aménagement de la lagune Marchica, qui constitue un magnifique domaine maritime s’étendant sur un arc côtier de 25 km, porte sur la réalisation de sept projets : la Cité d’Attalayoun, la Cité des deux mers, la ville nouvelle de Nador, la Baie des flamants, Marchica Sport, les Vergers de Marchica et le village des pêcheurs. Les sept sites touristiques seront réalisés en différentes phases selon un calendrier bien défini. Leur superficie globale est de 2000 hectares. La première phase porte sur l’aménagement de la Cité d’Attalayoun, à partir de  cette année. Alors que l’année 2010 verra le démarrage des travaux concernant la Cité des deux mers. Les investissements devant être mobilisés par ce programme, dans le cadre de partenariats entre les secteurs public et privé, se répartissent sur des projets d’hébergement résidentiel (13,637 milliards de dirhams), d’hébergement hôtelier (3,349 milliards de dirhams), d’équipements et services (3,124 milliards de dirhams) et d’infrastructures (8,264 milliards de dirhams). Ces projets devraient générer environ 80.000 postes d’emploi, dont 15.000 durant les phases de réalisation (4.736 emplois directs et 10.264 indirects) et 65.000 durant le fonctionnement des projets (29.697 emplois directs et 35.303 indirects).
À ces projets s’ajouteront des investissements indirects d’un montant total de 17,586 milliards de dirhams. Les projets lancés par le Souverain, mardi à Nador, s’inscrivent dans le cadre du développement du tourisme méditerranéen, à l’instar de Saïdia, Al Hoceïma, M’diq et Fnideq.
Ce programme d’investissement touristique contribuera incontestablement au développement économique et social de la région de l’Oriental, particulièrement le Grand Nador. Il vise, en effet, à valoriser le potentiel socio-économique de la région, à créer de la richesse et de l’emploi, à sauvegarder et à mettre en valeur des ressources naturelles. Ce programme touristique a pour but également la préservation de la biodiversité et la mise en valeur du littoral méditerranéen. De même, le reboisement des espaces verts et le recyclage des matériaux locaux et des eaux usées figurent parmi les objectifs de ce programme d’investissement touristique. Aussi, la recherche en matière d’énergies renouvelables sera  développée grâce à cet important programme. Le respect de l’environnement géographique et culturel des futures stations touristiques reste prioritaire dans la réalisation des projets du nouveau programme touristique. L’investissement touristique est aujourd’hui synonyme de promotion urbanistique innovante, intégrée et écologique. Il améliore le cadre de vie et crée des espaces de détente et de loisirs.
Pour rappel, un projet de construction d’un centre socio-éducatif au centre de Farkhana, pour un investissement total de 10 millions DH, sera réalisé dans la ville de Nador. Le futur centre, d’une superficie couverte de 1413 m2, sera réalisé dans le cadre d’un partenariat entre l’Agence pour la promotion et le développement des préfectures et provinces de l’Oriental et l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
D’une capacité d’accueil de 500 personnes, le centre comporte des salles de classe d’alphabétisation, des ateliers d’arts plastiques, de musique, de danse et de théâtre, ainsi qu’une bibliothèque, une crèche et des terrains de sport.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *