81% des couples arabes sont insatisfaits de leur sexualité

81% des couples arabes sont insatisfaits de leur sexualité

La sexualité est une priorité chez les couples arabes. 98% des hommes et 96% des femmes estiment que le sexe est important. Sur une liste de 18 priorités dans la vie : la carrière professionnelle, la vie sociale et la santé physique, la vie de famille, la sexualité a été placée en 3ème position par les hommes et en 5ème position par les femmes. C’est ce qui ressort d’une enquête intitulée «Bien-être et santé sexuelle» qui a été présentée vendredi 14 mai à l’occasion du congrès annuel de l’Association marocaine d’urologie «Annual Meeting 2010» qui s’est tenu du 13 au 15 mai à Shkirat. L’étude, qui été menée en 2009, a ciblé 500 hommes et 500 femmes issus de sept pays : le Maroc, l’Arabie Saoudite, l’Égypte, les Émirats Arabes Unis, le Liban, l’Algérie, l’Afrique du Sud. A noter que cette enquête fait suite à une étude mondiale dont les résultats avaient été publiés pour la 1ère fois en 2006, lors du 21ème Congrès européen d’urologie à Paris. Si la vie sexuelle est importante pour la quasi- majorité des personnes interrogées, 81% avouent cependant ne pas être satisfaits de leur sexualité. En tenant compte du critère de l’âge, l’enquête révèle que seulement 43% des femmes âgées de moins de 30 ans ont une vie sexuelle satisfaisante contre 42% pour les hommes âgés entre 30 et 49 ans. Ainsi, une faible satisfaction sexuelle impacte considérablement la qualité de vie et le bien-être des hommes et des femmes de tous âges. Par ailleurs, l’étude met en exergue le lien existant entre la rigidité de l’érection et la satisfaction sexuelle. 76 à 80% des hommes et femmes interrogés affirment que le fait de ne pas atteindre pour les hommes une érection optimale constitue un problème. Cette incapacité est une situation très embarrassante, surtout pour les hommes. Selon l’enquête, une vie sexuelle de qualité repose sur la capacité à atteindre le grade 4 (érection optimale) selon l’échelle de rigidité. Les hommes bénéficiant d’une érection de grade 4 ont déclaré être en meilleure santé et moins stressés que ceux classés au «grade 3». Une qualité d’érection satisfaisante est directement liée à une plus grande satisfaction à l’égard de la sexualité, de la vie et des relations avec autrui. Ce congrès qui a réuni des urologues du monde entier a été l’occasion de débattre des derniers développements dans le domaine de l’urologie et de faire le point sur les troubles mictionnels, la prothèse pénienne et le cancer de la prostate (premier cancer chez l’homme âgé de 50 ans). Concernant les prothèses péniennes, celles-ci constituent le traitement de dernier recours de la dysfonction érectile.Elles ne sont indiquées qu’après échec des autres méthodes thérapeutiques moins invasives c’est-à-dire les traitements par voie orale et les traitements par injection intracaverneuse. Rappelons que les urologues marocains sont au nombre de 300 pour plus de 30 millions d’habitants dont plus de 60% autour de l’axe Rabat-Casa. Le déficit est d’autant plus que l’espérance de vie augmente et la tranche d’âge des personnes de plus de 50 ans augmente.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *