8,5 millions DH pour le Centre de détection des cancers du sein et du col utérin

La lutte contre les maladies cancéreuses au Maroc vient d’être renforcée par un nouveau centre de référence de santé reproductive et de détection des cancers du sein et du col utérin.

S’étendant sur une superficie globale de 800 m2, ce nouvel espace médical a été inauguré, vendredi 24 janvier, par SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers. «La création de ce centre s’inscrit dans l’extension du programme de détection précoce du cancer du col utérin à la préfecture de Tanger-Asilah», selon les responsables de cet important projet médical, piloté par la Fondation Lalla Salma en étroite collaboration avec le ministère de la santé.

Très attendue, la mise en service de cet espace médical constitue une aubaine pour un grand nombre de femmes tangéroises et des zones avoisinantes, du fait qu’il va leur épargner les difficultés de se déplacer à Rabat ou Casablanca pour se faire dépister et être suivies des cancers du sein et du col utérin.

A l’instar d’autres centres répartis à travers le Royaume, celui de Tanger s’inscrit dans le cadre du Plan national de prévention et de contrôle du cancer, qui s’étend sur la période 2010-2019. Situé plus précisément au quartier Lalla Chafia, le nouveau centre médical est destiné à dispenser jusqu’à 6.000 consultations par an pour le dépistage et le diagnostic précoce des cancers du sein et du col utérin.

Les travaux de construction et d’équipement des locaux de ce centre ont nécessité un investissement global de 8,5 millions DH. L’entreprise ArbaPro de Tanger a contribué avec une part de 6,8 millions DH à la réalisation de ce nouveau centre. Alors que le reste, 1,7 million DH, est assuré par la Fondation Lalla Salma.

En plus des locaux administratifs et de pharmacie, ce nouvel espace médical comprend, entre autres, des salles d’échographie, de mammographie, de colposcopie ainsi que les services de consultation et une unité adjacente pour la formation continue dans ce domaine.

Soulignons que le programme de dépistage et de diagnostic du cancer du sein s’étend sur l’ensemble du territoire national, ciblant ainsi près de 3,4 millions de femmes. Le réseau des centres de détection précoce du cancer du col utérin couvre les six régions pour une population d’environ 1,5 million de femmes, notamment à Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, Meknès-Tafilalet, Fès-Boulemane, Marrakech-Tensift-El Haouz, le Grand Casablanca et Gharb-Chrarda-Beni Hssen.

Quant à la préfecture de Tanger-Asilah, le programme de détection précoce cible quelque 95 mille femmes, dont l’âge varie entre 45 et 69 ans, et ce pour le dépistage du cancer du sein. Ce programme concerne  près de 135 mille femmes âgées entre 30 et 49 ans pour le cancer du col de l’utérus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *