8ème session du Conseil d’administration de l’AREF de Tanger-Tétouan : le renouvellement de l’école marocaine à l’ordre du jour

8ème session du Conseil d’administration de l’AREF de Tanger-Tétouan : le renouvellement de l’école marocaine à l’ordre du jour

L’occasion s’offre aujourd’hui pour renouveler l’école marocaine et améliorer ses prestations, grâce à la mobilisation dont font preuve les différents intervenants dans le secteur éducatif, a affirmé, jeudi à Tanger, la secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement scolaire, Latifa Labida.
Présidant la 8ème session du Conseil d’administration de l’Académie régionale d’éducation et de formation de la région de Tanger-Tétouan, Mme Labida a salué l’attention particulière accordée au secteur de l’éducation, qui se traduit par un appui gouvernemental sans précédent et une adhésion forte au grand chantier de la réforme de l’éducation.
L’engagement du gouvernement se manifeste notamment dans les sommes allouées pour relever les défis du programme d’urgence, que se soit au titre du budget 2009 ou dans le projet de loi de Finances 2010, a-t-elle précisé, ajoutant qu’à la lumière de ces conditions favorables, il n’est plus concevable d’arguer du manque de moyens pour justifier la faible participation aux efforts de mise à niveau du secteur. La secrétaire d’Etat a, par ailleurs, souligné que d’importantes réalisations ont été enregistrées en matière de renforcement du système éducatif et de mise en œuvre  du programme d’urgence, appelant à davantage de mobilisation et d’adhésion à ce processus.
Elle a noté, à cet égard, l’effort considérable déployé pour surmonter les contraintes socio économiques entravant la scolarisation, précisant que le budget alloué à cet effet pour l’actuelle année scolaire a atteint 1,73 milliard DH, contre 760 millions l’année précédente.
L’élargissement de l’offre de l’éducation et la mise à niveau des espaces éducatifs, l’élaboration d’un plan d’action pour le développement du contenu pédagogique et de la qualité des apprentissages figurent également parmi les chantiers ouverts dans le cadre du programme d’urgence, a relevé Mme Laaâbida.
Le ministère de l’Education nationale œuvre également au renforcement d’une gouvernance basée sur la responsabilité, en adoptant un mode de gestion par projet au niveau de l’ensemble des établissements et institutions de l’éducation et en poursuivant l’application de la décentralisation et de la déconcentration afin de développer l’esprit d’initiative au sein de l’école, a-t-elle fait savoir.
Le département s’attelle aussi à l’amélioration de la situation sociale du corps éducatif, tout en développant ses capacités et compétences afin de l’associer à la démarche de réforme, a indiqué Mme Laabida, ajoutant qu’un intérêt particulier est accordé aux associations des parents d’élèves en vue de leur contribution à la promotion des activités au sein des établissements scolaires.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *