94 543 nouveaux bacheliers

94.543 élèves, soit 64 % des candidats, ont obtenu leur baccalauréat cette année. Ce taux de réussite, selon les catégories, a été de 71,17% pour l’enseignement public, 91,56 % pour l’enseignement privé et 28,48 % pour les candidats libres. Cette année scolaire, le nombre des candidats, dans les différentes options a atteint 169.014, soit 5095 candidats de plus par rapport à l’année dernière. Ces chiffres ont été annoncés vendredi dernier par le ministre de l’Education nationale, Abdellah Saâf, lors d’une conférence de presse consacrée aux résultats du baccalauréat, aux cycles primaire et secondaire et au nouveau système d’évaluation.
S’agissant des résultats du certificat des études primaires (CEP), rétabli en 2002, le ministre a précisé que le nombre des élèves admis cette année a atteint 213.831, soit 87 % des candidats. Ce taux dans le milieu rural, 68.424 admis, soit 83 %, a été légèrement inférieur par rapport au milieu urbain, 145.407 élèves, soit 89 %.
Pour ce qui est du certificat des études secondaires, M. Saâf a indiqué que le nombre des admis a atteint 147.959, soit 53 % de l’ensemble des candidats. Et de préciser que ce taux varie selon qu’il s’agisse du milieu urbain, où il a atteint 54 % avec un total de 128.611 admis, ou de la campagne, où il a été de 47 %, soit 19.348 admis. S’agissant des résultats des classes préparatoires aux grandes écoles durant cette année scolaire, le ministre a affirmé qu’une progression a été marquée, notamment les élèves candidats aux concours pour les établissements français où un record a été enregistré en nombre des admis aux épreuves écrites de l’école supérieure française, Polytechnique, de Paris, qui a atteint 21 admis dans la filière mathématiques-physique.
Pour ce qui est du nouveau système de l’évaluation, le ministre a indiqué qu’il vise à rehausser le niveau des élèves et à améliorer la qualité de l’enseignement national. Et de préciser que les grèves des enseignants pendant cette année scolaire n’ont pas eu de répercussions négatives sur le déroulement des cours. «Les quatre dernières années sont considérées parmi les plus calmes au Maroc», a-t-il estimé. Il est à souligner que dans la région du grand Casablanca, le taux de réussite aux examens du baccalauréat a atteint la barre de 55,51 %. Parmi cette population de nouveaux bacheliers, figurent 641 candidats sur 695 de l’enseignement privé, soit un taux de réussite de 92,50 %, et 583 candidats libres sur 7012 inscrits, soit 12,63%. Dans l’enseignement public, toutes branches confondues, le taux de réussite a été de 63,14 %, soit 14.249 admis sur 23.034 inscrits.
Le baccalauréat marque une importante étape dans le parcours scolaire de l’élève. Un document qui l’emmène dans l’univers de l’enseignement supérieur. L’élève est devant un carrefour. Le choix n’est pas toujours facile. Là, il a été constaté que la majorité des élèves ayant décroché leur bac n’ont pas encore pris une décision. La question de l’orientation s’impose.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *