À plus de 60 ans, il viole un jeune handicapé mental

L’affaire objet de cette narration se déroule à Kasbet Tadla. Le présumé coupable est un homme âgé de plus de 60 ans et la victime, un jeune gaillard qui ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. Il a intégré l’hôpital des malades psychiques à plusieurs reprises. Selon l’accusation, Mohamed, en l’occurrence le mis en cause, a profité de la maladie de sa victime pour la traîner au souk hebdomadaire de la petite ville de Kasbat Tadla. Incapable faire la part des choses, l’arriéré mental a répondu à la demande d’aller faire un tour aux alentours du souk sans se douter de quoi que ce soit. Cette affaire remonte au début de la semaine écoulée et s’est produite dans une petite ville où tout le monde se connaît. La victime, native de la région, est connue par tous les habitants ; ils savent qu’il est atteint psychologiquement. Tous les jeunes de la ville de Kasbat Tadla le connaissent et ne lui manquent jamais de respect. Ils savent qu’il est fou, mais personne n’ose l’enquiquiner. Au contraire, il est estimé à sa juste valeur. Le soir de son viol, il était entré à la maison à une heure tardive ; il était 23 heures lorsque Karim frappe à la porte de sa demeure. Il est arrivé chez lui les larmes aux yeux et dans un état de saleté signe d’une probable agression qu’il venait juste de subir. Malgré les difficultés de s’exprimer, Mohamed a réussi à faire comprendre à sa mère qu’il venait d’être violé à l’intérieur du marché. Il a raconté qu’il venait d’être victime d’un abus sexuel perpétré par la force. Il a révélé le nom de son violeur, mais vu l’âge de l’accusé, il était difficile pour les membres de sa famille de croire à ses dires. Pour s’assurer de ses accusations, sa mère l’accompagne à l’hôpital Moulay Ismaïl et le médecin qui s’est chargé de l’auxulter a attesté dans un certificat médical qu’il avait subi effectivement une violence sexuelle. La gendarmerie prend l’affaire en main et convoque le vieux qui a avoué sa culpabilité sans la moindre résistance. Mohamed a été présenté devant la justice et écroué à la prison de Béni Mellal en attendant la fin de l’instruction judiciaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *