Abbas El Fassi : Le PI tient a informer le peuple marocain de la réalité de la situation

Le Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal a présidé samedi dernier une réunion conjointe des membres du Comité exécutif avec les inspecteurs du parti, les secrétaires provinciaux, les adjoints des coordinateurs et les responsables des organisations parallèles et les alliances professionnelles.
Une occasion pour mobiliser les rangs du parti et de réitérer ses positions vis-à-vis de plusieurs questions en perspective des prochaines échéances. C’est une étape sensible de l’Histoire de notre pays en raison des préparations des élections législatives, a indiqué M.Abbas El Fassi dans son exposé politique « nous aspirons à ce qu’elles soient saines et d’une crédibilité indiscutable pour sortir le pays de l’ère de la falsification dont l’Istiqlal a toujours été victime, vers celle de la démocratie afin de déboucher sur des institutions fortes et capables de répondre aux préoccupations du peuple marocain en matière de développement et de justice sociale » conclut le SG du PI.
Le Parti est satisfait suite à l’annonce par SM le Roi Mohammed VI de la détermination de l’Etat à moraliser le processus électoral et à garantir des élections libres. Une satisfaction renforcée par l’engagement du Premier ministre à faire marquer les prochaines élections par la régularité. En passant en revue l’action gouvernementale, A.EL Fassi a parlé des aspects positifs et des points faibles, soulignant que le bilan positif réside dans le respect des droits de l’Homme, l’élargissement de l’espace démocratique, l’élaboration du code de la procédure pénale, et de la charte des petites et moyennes entreprises, l’amendement de la charte communale, l’élaboration de la réforme du code des libertés publiques…Entre dans ce cadre également le déclenchement d’opérations d’inspection dans plusieurs établissements publics avec soumission de certains dossiers à la justice.
Avant de passer aux aspects négatifs de l’action gouvernementale, M.El Fassi a indiqué que « le Parti de l’Istiqlal, qui est attaché à la vertu de la franchise tient à faire part au peuple marocain des vérités sur la situation. Une raison suffisante pour attirer l’attention sur ces aspects ayant entaché l’action gouvernementale à commencer par le fait que la moralisation publique n’a pas pris forme dans des initiatives pratiques et palpables.
Dans ce cadre, le SG du PI a condamné le maintien du régime des privilèges à l’époque du gouvernement actuel et la poursuite de la session des fermes de la SODEA et de la SOGETA et de l’octroi d’agréments de transport au lieu de les mettre au service de l’allégement du chômage des jeunes diplômés. Tout en soulignant l’absence de mesures effectives de lutte contre la corruption, A.El Fassi a en outre affirmé que l’action gouvernementale n’a pas été marquée par un effort pratique de la redistribution de la richesse et de réalisation de justice sociale par la réforme du régime de la fiscalité, la révision des hauts salaires et des indemnités exorbitantes dans certains secteurs ministériels et l’interdiction du cumul de salaires. Il a rappelé d’autre part les revendications du PI formulées depuis le début de l’experience du gouvernement actuel et portant sur l’encouragement des investissements par l’éradication des entraves administratives, la réforme de la justice, la consécration de la réforme fiscale et la création du guichet unique.
M.El Fassi a d’ailleurs réitéré la satisfaction du Parti quant au contenu de la Lettre Royale adressée au Premier ministre, relative à la gestion déconcentrée de l’investissement.
Le SG du PI enfin appelé les inspecteurs, les secrétaires provinciaux et les adjoints des coordinateurs à doubler les efforts au niveau des sections pour garantir au parti la réussite dans sa mission nationale à savoir servir le pays et les citoyens.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *