Abdelbari Zemzmi : «Toutes les positions et pratiques sexuelles sont licites»

Abdelbari Zemzmi : «Toutes les positions et pratiques sexuelles sont licites»

ALM : Que dit l’Islam concernant la nuit de noces ?
Abdelbari Zemzmi : Le Prophète Sidna Mohammed, prière et salut soit sur lui, a recommandé aux nouveaux mariés certains rituels à prendre en considération lors de leur nuit de noces. À titre d’exemple, il est obligatoire d’annoncer le mariage et ce en invitant au moins cinq personnes à un festin organisé par les familles respectives des nouveaux époux. Avant de passer à l’acte sexuel, le Prophète a appelé les maris à poser leurs mains sur la tête de leurs épouses et dire l’invocation citée dans le Hadith suivant du Prophète : «Ô Allah ! Je te quémande de son bienfait et de sa prédisposition à faire du bien et protège-moi contre sa malfaisance et sa prédisposition à faire du mal». Par ailleurs, certains couples prient deux «Rakâates» et invoquent Dieu avec des éloges cités dans la Souna avant d’entamer le rapport. Cette pratique a été introduite par les compagnons du Prophète. Au lendemain du premier rapport sexuel entre les époux, il est préférable que le mari offre un présent à son épouse. Ce cadeau doit être d’une estimation précieuse afin de mettre en valeur sa conjointe et la remercier. Le Prophète a averti les couples de ne pas divulguer à leurs proches les détails de leurs rapports sexuels. De même, l’Islam dénonce toute pratique relevant de l’ignorance, à savoir l’exhibition des draps tachés de sang pour informer les familles de la pureté et la virginité de la mariée. Ces coutumes n’ont aucun rapport avec les adages de notre religion.

Quelles sont les principales règles de la bonne morale énoncées, dans ce sens, par l’Islam ?
Il est à noter que l’Islam a introduit l’éducation sexuelle dans le bon sens, en vue de rendre ce rapport digne de l’être humain. De ce fait, notre religion a appelé les époux à plus d’épanouissement et de satisfaction sexuelle. La purification est un élément non négligeable dans les pratiques charnelles. Un corps propre et purifié est une source de désir. Par ailleurs, notre Prophète, paix et bénédictions soient sur Lui, a appelé les époux à être doux avec leurs femmes. Les préliminaires sont indispensables avant chaque rapport. Les caresses éveillent les désirs au sein du couple et aboutissent à plus de jouissance et d’excitation. Lors du rapport, toutes les positions et pratiques sexuelles sont licites ; excepté celles qui ont été dénoncées par Dieu en l’occurrence les rapports par voie anale et en période de menstruation.
 
La nuit de Noces est un rendez-vous décisif dans la vie du couple, chose qui crée plus de tension lors du contact physique. Comment peut-on remédier à cela ?
Les preceptes de l’Islam mettent en valeur la gent féminine. Ainsi, le mari doit mettre son épouse à l’aise et lui rendre le climat agréable lors de ce premier contact physique. Le rapport doit être alimenté d’amour, d’affection et d’entente mutuelle. L’homme doit se passer de tout égoïsme et accompagner passionnément son épouse afin qu’elle satisfait son besoin. Nous dénotons plusieurs incidents lors de la nuit de noces. La virginité devient le centre d’intérêt de tout un chacun. Ce qui crée des problèmes lors de la défloration. Au cas où l’épouse aurait, au préalable, perdu son hymen, l’homme doit être obligé de se comporter avec perspicacité. Au lieu de se sentir touché dans son orgueil, il doit éviter toute brutalité et défendre son épouse qui pourrait éventuellement être victime et non coupable. Pour éviter le scandale et la discrimination, j’ai recommandé une fatwa permettant aux filles de se refaire l’hymen avant le mariage. Cette solution est licite dans la mesure où elle évitera tout sentiment de haine et de mépris au sein du couple.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *