Abdelkader Masnaoui : «Nos clubs sont mobilisés pour contribuer à l’opération un million de cartables»

Abdelkader Masnaoui : «Nos clubs sont mobilisés pour contribuer à l’opération un million de cartables»


ALM : Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné le coup d’envoi à une opération de grande envergure portant sur la distribution d’un million de cartables au profit d’enfants nécessiteux. Que pensez-vous de cette initiative ?
Abdelkader Masnaoui : Cette opération est une première au Maroc et dans les pays du tiers-monde. Ce qui est impressionnant, c’est la taille de l’opération, un million de cartables, c’est quand même un chiffre considérable. Cette initiative que l’on peut qualifier d’extraordinaire vient remplir un vide et répondre à un besoin énorme qui avait été ressenti depuis plusieurs années. Les familles démunies ont toujours du mal à assurer les fournitures scolaires à leurs enfants. Cette opération constitue ainsi un soutien pour ces familles qui n’auront pas désormais à prendre en charge ces frais et permettra par la même de lutter contre l’abandon scolaire. Le Maroc doit compter sur ses ressources humaines. Cela dit, il est navrant de constater que le système scolaire n’est pas à la hauteur des ambitions de notre pays. C’est pourquoi la réforme du système d’éducation constitue plus que jamais une urgence. Nous sommes très en deçà des pays du pourtour méditerranéen.

À votre avis, quel sera l’impact de cette opération ?
Il se ressentira certainement au niveau des familles dont les enfants bénéficieront de cette opération de distribution de cartables.  C’est une opération nationale qui va couvrir toutes les zones démunies du Royaume, à savoir les communes rurales et les quartiers urbains ciblés par l’Initiative nationale pour le développement humain. L’impact sera  aussi psychologique dans la mesure où les familles se sentiront plus soulagées et soutenues dans leurs efforts pour assurer la scolarisation de leurs enfants malgré leurs difficultés économiques. C’est une parfaite aubaine pour les familles nécessiteuses.

Le Lions Club du Maroc est connu pour ses diverses actions humanitaires portant notamment sur la distribution des cartables.  À combien s’élève le nombre de cartables qui seront distribués cette année ?
Chaque année nous procédons à la distribution de plusieurs milliers de cartables aux familles nécessiteuses. Chaque club que compte le Lions Club du Maroc va procéder à l’achat de 200 à 500 cartables. Les  chiffres n’ont pas encore été définitivement fixés. Le nombre définitif ne sera arrêté qu’à partir du 15 septembre, date du lancement de l’opération. L’année dernière, nous avons avoisiné les 20.000 cartables.

Cette opération est menée dans le cadre de l’INDH en associant tous les partenaires désireux de participer à cet effort national. Quel sera l’apport du Lions Club ?
Suite à cette initiative nationale, les autorités, qui supervisent le programme INDH au niveau de Rabat, nous ont invités à prendre part à cette opération à travers un effort d’accompagnement. Vu la taille de l’opération, nous avons décidé de mobiliser  tous nos Clubs pour mener à bien notre participation à la distribution d’un million de cartables aux enfants nécessiteux. Le Lions club du Maroc va ainsi se mettre à la disposition des responsables de l’opération pour contribuer à la distribution des cartables.


L’opération «Un million de cartables» en détails


Cette opération a nécessité une enveloppe de 204 millions de dirhams bénéficiant à un million d’élèves répartis sur plus de 6.000 établissements scolaires dans les communes rurales et les quartiers urbains ciblés par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), soit 403 communes rurales et 264 quartiers urbains. Le coût unitaire de chaque cartable (fournitures et manuels scolaires compris) se situe entre 140,62 dirhams pour la première année primaire et 246,34 dirhams pour la première année du collège. Pour mener à bien cette opération, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique a choisi les fournisseurs selon des critères géographiques et logistiques. Cette opération qui s’insinue comme  objectif principal  la scolarisation de l’ensemble des enfants marocains jusqu’à l’âge de 15 ans est une responsabilité qui incombe à tous : Etat , collectivités, parents d’élèves et associations. Le phénomène de décrochage scolaire est principalement lié à des considérations d’ordre matériel, eu égard à l’incapacité de certaines familles à assurer les fournitures scolaires pour leurs enfants, d’autant plus que la rentrée scolaire de cette année coïncide avec le mois sacré de Ramadan, engendrant ainsi de nouveaux frais pour les familles, d’où cette initiative.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *