Abdelkrim Benatiq : Nous avons élaboré une nouvelle politique culturelle compatible pour chaque pays de résidence

Abdelkrim Benatiq : Nous avons élaboré une nouvelle politique culturelle compatible pour chaque pays de résidence

Entretien avec Abdelkrim Benatiq, ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration

Le Maroc accorde un intérêt particulier à sa communauté vivant à l’étranger. Abdelkrim Benatiq revient sur les différents dispositifs mis en place pour renforcer les liens avec cette communauté, répondre à ses attentes et mobiliser les compétences.

ALM : Le Maroc mène de grands projets et compte sur tous ses enfants pour les mener à bien y compris les MRE. Comment le ministère compte faire profiter le Royaume des compétences marocaines à l’étranger?

Abdelkrim Benatiq : Pour accompagner son développement sectoriel, le Maroc a affiché ces dernières années une forte volonté pour mobiliser ses compétences à l’étranger et les considérant comme un précieux capital humain à la fois acteur du développement économique, social et levier d’encouragement de l’investissement et du transfert d’expertise et de savoir-faire. En effet, le Royaume du Maroc a mis en place une politique intégrée en faveur des Marocains du monde visant d’une part la protection de leurs droits, la consolidation des liens culturels avec le Royaume et enfin la mobilisation des compétences pour contribuer aux différents chantiers de développement initiés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Dans le cadre de l’élaboration de cette politique, l’orientation principale reste la mise à contribution des compétences marocaines du monde en les incitant à s’organiser en réseaux, en encadrant leur contribution à la défense des causes et intérêts du Maroc et en les impliquant dans la consolidation des relations de partenariat avec toutes les parties prenantes aussi bien au Maroc qu’au niveau des pays de résidence. Aussi, plusieurs réseaux de compétences ont vu le jour, qu’ils soient géographiques (Allemagne, Etats-Unis, Canada, France) ou thématiques (Avocats marocains du monde, Environnementalistes marocains du monde, Médecins marocains du monde…).

Parallèlement, plusieurs rencontres sont organisées, à l’étranger ou au Maroc, visant à mobiliser les experts marocains du monde en les impliquant dans la consolidation des relations de partenariat avec toutes les parties prenantes aussi bien au Maroc qu’au niveau des pays de résidence, en canalisant leurs initiatives de transferts d’expertise et de savoir-faire au profit des chantiers de développement au Maroc. C’est ainsi que nous avons organisé dernièrement 4 grands forums rassemblant les compétences marocaines d’Allemagne, celles des USA, des Emirats Arabes Unis et de la France. Des profils pointus, reconnus dans les secteurs de la santé, de l’ingénierie et de l’entrepreneuriat, ont animé ces rencontres et présenté des projets concrets.

Si la première et deuxième générations étaient connues pour leur attachement au pays natal, comment le Maroc compte procéder pour renforcer les liens avec les troisième et quatrième générations nées en terre d’accueil ?

Dans le but de renforcer les liens reliant nos citoyens marocains établis à l’étranger avec leur pays d’origine, le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration a mis en place une stratégie globale et intégrée qui s’est fixée 3 objectifs stratégiques : Outre le renforcement de la contribution des Marocains du monde (MDM) au développement de leur pays et la protection de leurs droits et acquis aussi bien au Maroc que dans les pays d’accueil, le ministère ambitionne de préserver leur identité marocaine. C’est dans cette optique que nous avons élaboré une nouvelle politique culturelle permettant d’avoir une offre culturelle variée et compatible avec les particularités de chaque pays de résidence et chaque zone géographique. Elle se décline en plusieurs programmes, mis en œuvre aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.

Au Maroc, en plus des séjours culturels organisés en partenariat avec le tissu associatif marocain à l’étranger, les universités d’été, les colonies de vacances en faveur des enfants MRE, le ministère a pris les dispositions nécessaires pour organiser des universités culturelles tout au long de l’année en partenariat avec les universités publiques marocaines. Le but escompté étant de permettre à une large population des jeunes d’y participer dans un contexte convivial favorisant l’échange et la cohabitation. A ce titre, deux universités ont été organisées à Ifrane et à Beni-Mellal successivement en décembre 2017 et avril 2018 et la 3ème université culturelle qui s’est déroulée à Tétouan du 14 au 23 juillet 2018, en partenariat avec l’université Abdelmalek Essaadi. …../…..
…./…..
Au niveau des pays d’accueil, outre la création des centres culturels marocains, «Dar Al Maghrib», dans les pays qui accueillent une forte communauté marocaine, le ministère soutient les actions des associations MRE porteuses de projets culturels et éducatifs dont principalement l’enseignement de la langue arabe et la culture marocaine aux enfants des MRE. Aussi, il organise, annuellement, des tournées théâtrales en faveur des Marocains du monde. Cette année, ce sont plus de 180 spectacles vivants, qui seront joués par de talentueux artistes marocains qui ont marqué le paysage théâtral national, en partenariat avec une quarantaine de troupes théâtrales marocaines, en faveur des marocains résidant en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient.

Un large spectre de l’art théâtral marocain sera à l’honneur pour répondre aux besoins et attentes d’une communauté caractérisée par sa pluralité et diversité culturelles. Cette panoplie de programmes a permis aux jeunes MRE, compétences de demain, de mieux connaître leur pays d’origine et de s’intégrer davantage dans les sociétés d’accueil.

Les MRE consacrent une partie de leurs revenus à un ou plusieurs investissements au Maroc. Comment vous faites pour leur faciliter la tâche ?

Depuis plusieurs années, nous assistons au Maroc à un accroissement du nombre d’entreprises créées sous l’impulsion d’entrepreneurs ou d’investisseurs marocains résidant à l’étranger.

L’impact positif sur la création d’emplois nous a amené à fixer comme priorités majeures d’encourager cette dynamique entrepreneuriale à travers notamment la mise en place en interne d’une cellule entièrement dédiée à l’accompagnement des investisseurs MRE, ayant pour mission d’informer, d’orienter les investisseurs potentiels sur les différents secteurs porteurs de l’économie, d’assister les porteurs de projets durant toutes les étapes de réalisation de leurs projets, de la conception jusqu’à la concrétisation de leur investissement, ainsi que d’identifier les formes de partenariat à mettre en place avec les acteurs locaux pour assurer une dynamique soutenue de développement de leur région.

Parallèlement, le ministère a aussi créé une plate-forme digitale www.marocainsdumonde.gov.ma comportant une rubrique entièrement dédiée aux investisseurs intitulée «Investissement» qui rassemble les informations relatives à l’acte d’investissement, à savoir, un guide à la création de l’entreprise, les grands chantiers économiques, les mesures incitatives…

Y a-t-il un appui financier aux projets des MRE ?

Pour inciter les MRE à investir au Maroc et renforcer et pérenniser leur lien économique avec le Maroc un dispositif d’appui financier appelé fonds «MDM Invest» a été reconduit, ce mécanisme d’encouragement des investissements des MRE s’articule d’une part autour d’un apport en fonds propres en devises d’au moins 25% du montant du projet, d’une subvention de l’Etat de 10% (plafonnée à 5 MDH) et d’un crédit bancaire (si nécessaire qui peut atteindre jusqu’a65%). Ce fonds est géré par la Caisse centrale de garantie. Les secteurs d’activités éligibles à ce mécanisme sont l’Industrie et les services liés à l’industrie, l’éducation, l’hôtellerie et la santé. Par ailleurs, le fonds Innov Invest, spécialement dédié au financement de l’innovation, a été récemment lancé par la CCG, et intéresse tout particulièrement les start-up MRE qui ont montré un grand intérêt lors du dernier forum organisé en juillet dernier sur la thématique «Innovation et nouvelles technologies». Nous y avons découvert notamment le projet «Handy catch» de Mountasser Jabrane de géolocalisation pour la recherche de l’emploi. Je rappellerai aussi que le lancement de la 13ème régionMeM en juillet 2017 a permis de créer une plate-forme d’échange professionnel entre les Marocains entrepreneurs du monde et ceux du Maroc et d’inciter les investisseurs marocains vivant à l’étranger à s’implanter sur le marché marocain. De même, elle vise à faciliter le développement des exportateurs marocains sur les marchés étrangers par le biais des Marocains entrepreneurs du monde.

Avec la multiplication des affaires de spoliation foncière, que fait le ministère pour protéger les biens MRE ?

La propriété d’un logement au Maroc est une priorité pour beaucoup de nos Marocains du monde. En effet, l’intérêt de la communauté marocaine résidant à l’étranger pour l’acquisition d’un bien immobilier au Maroc ne cesse de s’accroître au fil des années. Cet engouement est palpable aussi bien chez les premières générations qui choisissent, une fois de retour, une demeure pour s’installer définitivement au pays, que chez les nouvelles générations qui optent pour l’immobilier d’investissement. Pour encourager l’une comme l’autre génération, le ministère a fait de l’assistance et l’appui des MDM dans leurs démarches administratives et procédures juridiques, y compris lors de l’acquisition d’un bien immobilier, l’une des priorités de sa stratégie mise en œuvre en leur faveur. Ainsi, tout membre de la communauté marocaine qui s’estime lésé en raison de la non-conformité du produit immobilier acquis aux spécificités contenues dans la promesse de vente conclue est en mesure de déposer sa réclamation auprès de la cellule du traitement des requêtes, instituée auprès du ministère. Celle-ci se charge d’examiner, en collaboration avec les acteurs concernés, une issue.

Par ailleurs, pour plus d’efficacité, le ministère est également membre permanent du «Comité mixte chargé du suivi des dossiers de spoliation des biens immobiliers d’autrui». Il y siège au coté du ministère de la justice et les autres départements et institutions concernés dont principalement les représentants du ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, de l’ANCFCC et du Parquet général. Ce comité a pour principale mission la réception et l’étude des requêtes émises dans ce cadre en concertation avec les entités judiciaires compétentes.. Parmi les principales réalisations dudit comité, nous citons le projet de réforme de l’article 4 de la loi 39-08 portant sur le code des droits réels ainsi que la mise en place de l’application mobile «Mohafadati». Dans la lignée de ces réalisations, le ministère a chapeauté plusieurs campagnes de sensibilisation, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, dédiées aux MRE pour les prémunir contre les risques qui peuvent surgir lors de toute transaction immobilière. Elle a en plus pris l’initiative de signer une convention de partenariat avec l’ANCFCC pour une meilleure et large diffusion de l’application «Mohafadati» auprès des MRE et ce, tout en impliquant davantage les représentations diplomatiques et postes consulaires du Royaume du Maroc à l’étranger.

Chaque année, le Maroc consacre une journée à ses MRE. Quelles seront les nouveautés de cette année ?

La journée nationale des Marocains résidant à l’étranger constitue une opportunité de rencontres et de débats entre les MRE et les différentes institutions nationales, autour des questions qui préoccupent les Marocains du monde. Cette journée, comme vous le savez, depuis son initiation, en 2003, par Sa Majesté le Roi Mohammed VI est célébrée le 10 août de chaque année. Cette occasion qui reflète l’intérêt particulier accordé par Sa Majesté à nos concitoyens à l’étranger, se caractérise par l’organisation, chaque été, de plusieurs manifestations et de rencontres au niveau des différentes wilayas et provinces du Royaume auxquelles les MRE prennent activement part.

Chaque année, cette journée est organisée, sous une thématique qui intéresse les Marocains du monde et qui constitue le substrat de débats et d’échanges entre les MRE et les acteurs nationaux. Les éditions précédentes de cette journée ont porté sur plusieurs thématiques, à savoir les MRE de première génération, les femmes marocaines migrantes, les jeunes MRE, les investissements des MRE … Cette année, au regard du rôle central que jouent les Marocains résidant à l’étranger dans le développement du pays, la journée sera organisée sous le thème : «Les rôles des compétences Marocaines à l’étranger dans le développement de l’économie nationale». En effet, la contribution des MRE au développement économique du Maroc, à travers les transferts des fonds, les investissements directs dans la mère patrie et le transfert vers le Maroc de l’expertise et de la technologie acquises dans des domaines d’activités stratégiques, mérite une attention particulière. C’est dans ce sens que cette rencontre sera organisée cette année, afin de s’arrêter sur le bilan des réalisations de notre pays dans ce domaine, identifier les besoins et les attentes des compétences marocaines à l’étranger, identifier les défis à relever et les opportunités à saisir, ainsi que d’examiner les meilleures formules pour favoriser et encourager la participation des Compétences marocaines à l’étranger aux grands chantiers du développement du Royaume.

Les échanges attendus de cette rencontre devront aboutir à des propositions de projets concrets. Dans ce sens, les services extérieurs de plusieurs départements ministériels et des institutions nationales concernés, ainsi que les collectivités territoriales du Royaume participeront à l’organisation et à l’animation de ces activités, qui seront organisées au niveau des différentes régions et provinces du Maroc afin de faciliter l’accessibilité et la proximité de cet événement à nos MRE, lors de leur séjour au Maroc dans leurs régions d’origine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *