Abdellah Lamani, déporté vers Alger

Abdellah Lamani, déporté vers Alger

Abdellah Lamani, l’auteur d’un livre, qui vient juste de paraître, sur la réalité du traitement que subissent les prisonniers marocains à Tindouf, a été déporté vers un centre de détention militaire à Alger. C’est tout un groupe de 200 détenus marocains, civils et militaires, qui a été transporté vers la capitale algérienne, juste après la parution du livre « L’horreur, l’aide humanitaire internationale au service de la terreur ». Abdellah Lamani en fait partie. Ces 200 détenus séjournaient tous dans l’école « 12 octobre » dans un camp à Lahmada. Selon Mohamed Ziane, coordinateur national du Parti Marocain Libéral (PML), « les militaires algériens tentent de faire signer aux Marocains qu’ils détiennent des lettres dans lesquelles ils démentiront les informations, contenues dans le livre de Lamani, faisant état du traitement inhumain qu’ils subissent quotidiennement dans les camps de Lahmada à Tindouf ». Rappelons que Mohamed Ziane, ancien ministre des Droits de l’Homme, a été à l’origine de la publication des manuscrits de Abdellah Lamani, toujours détenu en Algérie. Pour Ziane, « les militaires algériens essayent d’arracher de faux témoignages des prisonniers marocains afin de les envoyer au Parlement Européen », principal bailleur de fonds des mercenaires du polisario. Quant au sort de Lamani, il demeure toujours incertain. Mohamed Ziane ne se fait pas d’illusion: « il sera certainement exécuté par les Algériens pour qu’il ne laisse aucune trace de son passage », souligne-t-il. Ziane va plus loin en affirmant que « les militaires sont capables de le supprimer et même de nier son existence ». De toute façon, Lamani lui-même s’était préparé à ce destin macabre. Dans le dernier paragraphe de son livre, il déclare: « qu’on me libère ou qu’on me garde au fond de leurs horribles centres de détention, qu’on me laisse en vie ou qu’on m’assassine, cela revient au même, car mon âme, celle qui peut sentir le bonheur et la joie de vivre, il y a longtemps que je l’ai perdue. Quand ce manuscrit quittera clandestinement ce pays de l’injustice qu’est l’Algérie, je renoncerai à la lutte et je m’inclinerai devant la fatalité… les jeux sont faits ». Face à tout cela, « les autorités marocaines n’ont encore rien entrepris de concret », accuse Ziane. « Le transport des exemplaires du livre coûte excessivement cher », se plaint-il. Il a essayé de contacter les deux ministres des Affaires étrangères. En vain. Ils étaient tous les deux en déplacement. En fait, Mohamed Ziane souhaite profiter de « la valise diplomatique » pour pouvoir acheminer gratuitement des exemplaires du livre de Lamani vers les principales capitales européennes. « Le livre doit être lu par les parlementaires de l’UE et les ONG européennes pour que le soutien financier au polisario cesse immédiatement. C’est d’ailleurs, l’une des motivations principales de Lamani. Il a révélé que des millions de dollars, destinés en principe aux détenus, sont systématiquement détournés par les responsables du polisario. Les denrées alimentaires sont déviées vers le marché noir, essentiellement dans les pays d’Afrique subsaharienne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *