Abderrafih Menjour : «Notre pays doit mobiliser toutes les compétences de la société»

Abderrafih Menjour : «Notre pays doit mobiliser toutes les compétences de la société»

ALM : Présentez- nous l’association Ectim ?
Abderrafih Menjour : Ectim est une association marocaine indépendante à but non lucratif. Il s’agit en fait d’un espace d’accueil et d’organisation dédié spécifiquement aux cadres et techniciens supérieurs retraités et prenant en compte leurs préoccupations et leurs disponibilités. Au terme de leurs parcours professionnels riches en expérience, ils disposent d’un savoir-faire à même de leurs permettre de continuer à contribuer à l’accomplissement du projet national en complément à l’action des acteurs économiques. Cette nouvelle collectivité, composante grandissante de la société, constitue un véritable vivier de compétences productives, mobilisables et rapidement opérationnelles.

Quels sont les objectifs fixés par l’association ?
Ectim dispose d’un réseau d’experts professionnels, seniors bénévoles, qui mettent leurs compétences dans tous les secteurs d’activité et toutes les disciplines du management et de technique à la disposition des entreprises, organismes publics, collectivités territoriales et ONG… Ces experts effectuent des missions opérationnelles ponctuelles à travers tout le Royaume. Notre pays de part l’ouverture des échanges commerciaux et l’intensification du jeu concurrentiel mondial, se doit pour toute stratégie de développement de fournir un effort soutenu de rehaussement rapide de sa compétitivité. Il se doit donc de mobiliser toutes les compétences et talents de la société, ne délaissant aucune de ses composantes socio-professionnelles.

Vous entretenez un partenariat avec l’association française Ecti. Pourquoi cette association ? Et en quoi ce partenariat pourra enrichir vos activités ?
Pour bénéficier de l’expérience internationale qui a fait ses preuves dans le domaine des structures associatives de cadres retraités agissant comme «relais de compétences et de connaissances» au service des acteurs de développement, Ectim a conclu une convention de partenariat avec l’association française Ecti. Celle-ci créée en 1974 est présente dans 130 pays. Cette convention procure une ouverture internationale à Ectim et lui permet de recourir au réseau d’Ecti pour toute demande d’expertise non satisfaite localement.

Pourriez-vous nous dresser un bilan des différentes activités qui ont été réalisées au sein de l’association ?
En quatre années d’activité, Ectim a réalisé de nombreuses missions au profit de différents partenaires : départements ministériels, entreprises industrielles, Caisses de retraites et de prévoyance sociale, Universités, agences et Offices nationaux…, missions toutes conduites avec objectivité, rigueur et professionnalisme souhaités.

Quels sont vos projets à venir ?
Nos projets à venir tendent à conforter nos relations avec les partenaires déjà fidélisés. Il est aussi question de développer une prospection dans les secteurs économiques prioritaires avec des propositions concrètes quant à l’apport d’Ectim en termes de consulting. Dans un souci de proximité, nous avons l’intention de développer des antennes régionales pour répondre aux besoins de l’activité locale. Nous continuerons à participer activement aux activités scientifiques, culturelles et sociales.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *