Abderrazak Moussaïd : «L’éjaculation précoce survient après une dizaine de mouvements de va-et-vient»

Abderrazak Moussaïd : «L’éjaculation précoce survient après une dizaine de mouvements de va-et-vient»



ALM : Qu’est-ce que l’éjaculation précoce ?
Abderrazak Moussaïd : La définition de l’éjaculation précoce (EP) est controversée, étant donné qu’il est difficile de faire la part entre un homme trop rapide et une femme trop lente. Selon certains auteurs des années 40, l’homme est considéré comme éjaculateur précoce quand il n’arrive pas à satisfaire sa partenaire dans plus de 50% de rapports sexuels. Cette définition a l’avantage de mettre en valeur la dimension relationnelle de l’éjaculation précoce.  Selon DSM-IV (en anglais Diagnostic and Statistical Manual – Revision 4), une personne est considérée comme éjaculateur précoce quand l’EP survient de manière répétée et persistante avant que le sujet ne le souhaite. La définition la plus adaptée est celle qui préconise que l’éjaculation précoce survient après une dizaine, voire moins de mouvements de va-et-vient.

Quelles en sont les causes ?
Les dysfonctions en général et l’éjaculation prématurée en particulier ne sont plus considérés comme une psychopathologie (époque des années 40).  Les causes physiologiques de l’EP, à savoir l’hypersensibilité du gland ou un prépuce long (chez les non circoncis), de même la brièveté du frein, ne sont plus reconnus comme causes de l’EP. De nombreuses autres causes médico-chirurgicales qui ont pu être incriminées sans aucune preuve formelle ne sont plus reconnues que dans des cas ponctuels. Seules les séquelles d’affections urétro-prostatiques sont encore retenues en tant qu’épines irritatives.

Existe-t-il des traitements pour remédier à ce problème ?
Pour agir sur l’éjaculation précoce, nous disposons d’un arsenal thérapeutique allant des diverses psychothérapies, aux traitements pharmacologiques en passant par la psychanalyse, la sexoanalyse ou l’hypnos, etc.

Quelles sont les répercussions sur la vie du couple ?
Les répercussions diffèrent d’un couple à l’autre. Le couple traditionnel vit sa sexualité de façon harmonieuse, l’homme éjacule rapidement et la femme accomplit son devoir conjugal sans problème. Actuellement, la société se modernise et les femmes deviennent de plus en plus exigeantes et demandent leur droit au plaisir. Ce changement provoque parfois des conflits relationnels (entre époux) qui peuvent mettre le couple en péril.

La circoncision arrange-t-elle le problème ?
La circoncision n’a aucune action sur l’éjaculation précoce étant donné que le pourcentage de personnes qui éjaculent rapidement ne diffère en rien entre les musulmans (circoncis) et les chrétiens (non circoncis).

Ce problème sexuel est-il héréditaire?
Il n’ y a aucune notion d’hérédité concernant l’éjaculation précoce. Par contre, l’homme comme tous les mammifère, est génétiquement programmés pour éjaculer rapidement et l’EP est une pure invention de la sexologie qui paradoxalement devait chercher à accélérer l’orgasme féminin qui tarde à venir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *