Aboubakr Harakat : «Faire l’amour est un excellent remède aux maux de tête»

Aboubakr Harakat : «Faire l’amour est un excellent remède aux maux de tête»

ALM : La sexualité a un impact palpable sur la santé. Quelle lecture faites-vous de cela?
Aboubakr Harakat : Toutes les recherches s’accordent là-dessus. La pratique de la sexualité est bénéfique tout autant sur un plan émotionnel, relationnel et sensuel, voire sensoriel et psychique. Le moindre des apports d’un acte sexuel sur le corps humain serait de le considérer comme une activité sportive accompagné d’exercices de respiration et d’une activation de la circulation sanguine.

Pouvez-vous développer cet impact sur les plans émotionnel, relationnel et sensoriel?
Sur le plan émotionnel, il est évident que quand on fait l’amour, et je précise bien quand on fait l’amour et non pas quand on tire un coup, l’apport des étreintes et de l’acte sexuel en soi fait ressortir beaucoup d’émotions et nourrit l’amour et l’attirance mutuelle. Concernant le plan relationnel, l’acte sexuel de part le contact physique et charnel qu’il comporte renforce les liens du couple et permet de tisser des rapports de proximité plus résistants. Chacune des deux parties du couple devient plus en phase avec l’autre. Sur le plan sensoriel, plus on fait l’amour, plus on développe ses sens. Et quand je parle de sens, je veux dire tous les sens, à commencer par l’olfactif c’est-à-dire l’odorat, passant par l’ouie, le goût, le toucher, bref tous les sens.

Qu’en est-il des bienfaits de la sexualité sur le plan physique?
Sur le plan physique et physiologique, la donne est claire. Hormis contre-indications, le sexe ne peut apporter que des bienfaits à la santé. Les différentes postures adoptées pendant l’acte sexuel favorisent l’exercice des différents muscles et articulations du dos, des bras, des jambes, de la poitrine et de tous les organes sollicités. Tout cela permet en plus de brûler des calories et donc de maigrir ce qui améliore directement la forme et le physique. Et c’est sans compter les différentes études qui démontrent que l’acte sexuel permet de réduire les risques d’accidents cardio-vasculaires.
Cependant, il faut noter que la sécrétion d’endorphine dans le corps, immédiatement avant l’orgasme, permet une meilleure résistance à la douleur. Et donc faire l’amour est un excellent remède aux maux de tête et favorise un accouchement facile. Par ailleurs, il faut noter qu’une pratique régulière de l’acte sexuel, prévient de l’incontinence urinaire et de la sécheresse vaginale grâce à l’exercice du périnée.

Quelles sont les contre-indications médicales à la pratique de l’acte sexuel?
À ma connaissance, les deux seuls cas où l’acte sexuel est contre-indiqué, sont les risques de fausse-couche suite à des complications pendant la grossesse ou dans le cas de certaines cardiopathies, c’est-à-dire dans les maladies du cœur où l’accélération du rythme cardiaque est contre-indiquée.

À quelle fréquence un couple doit faire l’amour pour en tirer bénéfice sur sa santé?
Il n’y a pas de règles à suivre dans ce sens. Il faut juste faire l’amour dès que possible. C’est chacun selon ses capacités. Faire l’amour équivaut à faire du sport, c’est excellent pour la santé, mais il ne faut pas non plus s’esquinter. On ne peut pas demander à un homme de soixante ans de faire l’amour trois fois par jour. Dans ce sens, cela reste relatif à chaque cas.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *