Accidents : Le nouveau combat

Le comité national de prévention des accidents de la circulation a organisé mardi à Rabat sa 44 ème session sous la présidence du ministre du transport et de la marine marchande, Abdeslam Znined. Lors de cette manifestation, qui intervient au moment où les accidents de la circulation continuent d’ensanglanter nos routes, le ministre a indiqué que le fléau des accidents de la circulation doit être abordé selon une nouvelle approche, précisant qu’il était grand temps de répertorier avec précision les difficultés qui entravent l’action du comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC).
Dans ce sens, il a souligné que cette action nécessite des mesures aux plans structurel et organisationnel en coordination avec tous les intervenants du secteur. Et de mettre l’accent sur la nécessité d’adopter une nouvelle approche dans le traitement de la problématique des accidents de la circulation. Et ce, poursuit-il, à travers la révision des moyens et plans d’action élaborés par le CNPAC dont l’efficacité est restée limitée, en dépit de l’important budget alloué par l’Etat et la contribution du secteur privé.
Dans cette optique, M. Znined a indiqué que son département oeuvre pour la mise en application des différentes circulaires du premier ministre à ce sujet, en particulier la circulaire 7/2001 du 12 juin 2001 relative au renforcement du contrôle et l’activation des mesures coercitives. Et d’ajouter que la réalisation de cet objectif a été rendue difficile notamment par l’insuffisance des ressources humaines et l’absence de motivations pour les agents chargés du contrôle. Dans ce contexte, le ministre a indiqué qu’un projet de décret portant statut du corps des contrôleurs et inspecteurs de la sécurité routière, est en cours d’élaboration. Ce texte permettra d’élever le niveau de représentativité de ce corps au sein du comité, dont le nombre ne dépasse pas actuellement 80 contrôleurs.
M. Znined a également souligné, dans le cadre du projet d’informatisation des examens théoriques pour l’obtention du permis de conduire, que son département oeuvre actuellement pour expérimenter ce système au centre-pilote d’enregistrement des voitures à Rabat, doté de tous les outils informatiques et ressources humaines nécessaires, et qui entrera en service à partir du mois d’octobre prochain.
Il est à souligner que le rapport d’activité et comptes préparé par le CNPAC au titre de l’année précédente a relevé que l’année 2001 s’est achevée sur un bilan négatif des accidents de la circulation, confirmant la tendance ascendante amorcée depuis 1997. Ce rapport fait état de 50.235 accidents corporels à travers le territoire national, soit une hausse de 3,9 % par rapport à l’an 2000. Ces accidents ont causé la mort à 3644 personnes, soit une augmentation de 0,5 % par rapport à l’année précédente. Les blessés quant à eux sont au nombre de 77.925, dont 14.514 dans un état grave, soit une augmentation de 4,9 % en comparaison avec l’année précédente. Et dans le cadre des campagnes de contrôle entreprises par le ministère du transport, il a été procédé au contrôle de 299 auto-écoles et 225 centres de visite technique des véhicules. Cette opération s’est soldé par le retrait de 68 autorisations d’auto-école et la fermeture de 4 autres pour une période limitée. Outre 40 avertissements et 76 notes explicatives ont été adressés à d’autres établissements.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *