Accidents vasculaires cérébraux : Création prochaine d’un réseau de télémédecine à Fès

Accidents vasculaires cérébraux : Création prochaine d’un réseau de télémédecine à Fès

Un réseau de télémédecine dans la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux «AVC» (TELEVASC) sera bientôt créé à Fès dans l’objectif majeur d’optimiser la phase pré-hospitalière en réduisant au minimum les délais de ce processus. Tous les responsables des hôpitaux contactés à Sefrou, El Hajeb, Meknès, Ifrane, Azrou, Imouzzer, Taounate, Boulemane et Taza ont donné leur accord pour la création de ce réseau, a annoncé, vendredi à Fès, le responsable de ce projet, le Pr Faouzi Belahsen, du Centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II de Fès, lors d’une rencontre organisée à l’occasion de la célébration de la 8ème journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux. Il ne reste plus que quelques formalités à accomplir avant le lancement de ce réseau, a-t-il précisé, émettant l’espoir de voir d’autres services s’inspirer de cette expérience. Ce projet de Televasc consiste à mettre en place un réseau entre les hôpitaux de la région et le Centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II de Fès pour examiner rapidement les cas des patients présentant un AVC ischémique et définir la conduite à suivre en fonction de l’état clinique du patient et du délai d’admission.  Sa mise en application à partir de janvier 2011 devra initialement concerner trois centres hospitaliers pilotes ( Sefrou, El Hajeb et Meknès). Après l’évaluation de cette phase, qui durera 6 mois, le projet sera étendu aux autres centres hospitaliers (Ifrane, Azrou, Imouzzer, Taounate, Boulemane et Taza). Chaque centre hospitalier sera équipé du matériel vidéo, audio et informatique nécessaire pour pouvoir communiquer via Internet avec le service de neurologie du CHU Hassan II de Fès 24H-24H et 7J-7J. Lorsqu’un patient se présente aux urgences avec une suspicion d’AVC dans un des centres du réseau Televasc, un appel sera passé à un neurologue de garde au CHU Hassan II de Fès. Celui-ci peut alors discuter du cas, voir les résultats d’imagerie cérébrale et examiner le patient à distance à travers le système informatique installé. L’expert évaluera le patient et discutera de son cas avec le médecin de garde ou le neurologue.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *