Accor : Tijania aux commandes

Accor : Tijania aux commandes

C’est lors d’un petit-déjeuner- presse, lundi 6 mars, que Marc Thépot, DG d’Accor Maroc, a présenté la nouvelle directrice des Ressources humaines de son groupe. Celle qu’on présente comme «une femme de cœur et d’action aux commandes» avait du mal à cacher son bonheur. Tijania Birouk Thépegnier n’oubliera pas cette date.
Les mots flatteurs prononcés par M . Thépot à son égard ne relèvent pas de la complaisance de rigueur dans ce genre de cérémonie. Bien au contraire Mme Birouk Thépegnier est une dame qui n’a ménagé aucun effort pour se positionner dans le monde de l’hôtellerie. Rien ne prédestinait cette jeune femme originaire de la ville de Meknès à faire carrière dans ce secteur. À Rabat, elle entame des études de lettres et de droit avant de se lancer dans l’édition. «J’ai fait une carrière de 15 ans dans l’édition, notamment avec «Somadies» et «Livrafrique». Et avec mon mari, on a lancé le premier journal gratuit au Maroc, «7 jours à Casa», se souvient-elle, la voix douce. En 1991, elle quitte le Maroc pour s’installer en France. Ambitieuse, Tijania Birouk Thépegnier décide de suivre une formation en management et en ressources humaines.  Ainsi, elle intègre le groupe Accor, en 1994.
Dans la division «Accor Afrique», elle occupe durant trois années le poste de responsable des ventes et marketing. Montrant et démontrant ses talents de gestionnaire, elle grimpe les échelons pour devenir directrice des Ressources humaines d’Accor Afrique. Dans ce poste, cette dame de fer donne la pleine mesure  de ses qualités humaines et de sa détermination à faire d’Accor une entreprise où l’ensemble du personnel donne le meilleur de lui même. Autre atout en main, sa ferme volonté de lutter contre le fléau du Sida s’est vite concrétisée sur le terrain. «C’est d’ailleurs pour cela qu’on me nomme Mme Sida du groupe Accor !», dit-elle en souriant.
En fait, Tijania Birouk Thépegnier a mis en place dans les hôtels africains d’Accor des comités de sensibilisation et de lutte contre cette maladie. Nostalgique de son pays et de ses racines, elle plie bagage et retourne au Maroc le lundi 2 janvier 2006. «Non seulement on a pu faire revenir un potentiel marocain au pays, mais on a désormais une femme qui s’occupe de la DRH !», tient à préciser Marc Thépot. Dynamique, cette manager élégante reconnaît que le développement de ce groupe dépend de l’implication de tous ses collaborateurs. Un capital humain qu’elle veut fructifier avec son savoir-faire et son expérience. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *