Action sanitaire à Errachidia

L’Alliance marocaine de santé organise effectivement,  les 17 et  18 juin, une campagne de chirurgie viscérale qui profitera à 50 patients parmi  la population  vulnérable et démunie de la province d’Errachidia. Cette action sociale et humanitaire, menée en étroite collaboration avec la délégation provinciale de la santé, fait appel à une équipe médicale et paramédicale volontaire, qui se compose, entre autres, de trois chirurgiens enseignants du Centre hospitalier universitaire Ibn Sina. Elle prévoit la réalisation d’une cinquantaine d’interventions chirurgicales des pathologies les plus fréquentes (hernie, vésicule, kyste hydatique du foie..). Selon l’Alliance, cette campagne, qui se veut une participation à la  politique des soins de proximité, présente des avantages à la fois  économiques et sociaux, à savoir la réduction de la durée moyenne de séjour par une prise en charge chirurgicale immédiate, la prévention des complications par  un dépistage et une prise en charge précoce de la pathologie, la contribution à la formation continue du personnel médical et paramédical au niveau du site d’intervention et l’optimisation du fonctionnement du bloc opératoire de l’hôpital provincial par une mobilisation du personnel et utilisation  rationnelle des équipements.
Les interventions chirurgicales auront lieu à l’hôpital Moulay Ali Cherif à Errachidia et à la polyclinique de Goulmima.  Cette action est menée en vue d’éviter l’encombrement du Centre hospitalier universitaire par des malades venant des autres provinces, en particulier pour les affections les plus fréquentes, et dont le traitement peut être réalisé en dehors du CHU. Elle a aussi pour objectif de rendre service aux malades nécessiteux qui sont en attente de rendez-vous très éloignés d’hospitalisation et qui risquent des complications (étranglement herniaire, cholécystite,  angiocholite, pancréatite, rupture de kyste hydatique du foie etc…).
L’Alliance marocaine de santé avait déjà mené des campagnes similaires dans les provinces de Khémisset et de Zagora où 120 opérations de chirurgie viscérale ont été réalisées avec succès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *