Activités Royales : Des projets de développement économique à Bouizakarne

Activités Royales : Des projets de développement économique à Bouizakarne

Sa Majesté le Roi Mohammed VI s’est enquis, vendredi à Bouizakarne (province de Guelmim), de plusieurs projets de développement concernant les secteurs de la santé, l’approvisionnement en eau potable et la mise à niveau urbaine. Le Souverain a également lancé les travaux d’assainissement liquide dans la ville. Le programme de mise à niveau de la ville de Bouizakarne qui comporte l’aménagement du souk hebdomadaire  s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement des infrastructures de la ville. Une enveloppe budgétaire de 2 millions DH a été allouée pour ce projet. Ce dernier vise à améliorer les conditions de commercialisation des produits alimentaires et à organiser les commerces au sein de cet espace. Le programme de renforcement des infrastructures de Bouizakarne porte notamment sur l’aménagement des trois entrées de la ville pour un montant de 9 millions DH. Il sera procédé également dans le cadre de ce programme à la construction d’une gare routière, d’un coût de 3 millions DH. Le Souverain s’est enquis, par la même occasion, du projet de construction d’un hôpital local, pour un coût global de 30 millions DH. Cet hôpital qui sera construit sur une superficie de 3 ha dont 4.000 m2 couverte sera doté d’une capacité de 45 lits et de services de médecine générale, de chirurgie, de gynécologie obstétrique, de pédiatrie, de réanimation et d’urgence.
D’autre part, le Souverain s’est enquis du projet d’alimentation en eau potable du centre de Tagant en cours de réalisation par l’ONEP, pour un montant de 7 millions DH. Par la suite, SM le Roi a procédé au lancement des travaux d’assainissement liquide de Bouizakarne, d’un coût global de 30 millions DH.
Par ailleurs, le Souverain a lancé vendredi à la commune rurale Ifrane Atlas Saghir (62 km de Guelmim), les travaux de construction du barrage Sidi Al Mahjoub . SM le Roi s’est aussi enquis des projets de développement social, d’infrastructures routières et de la protection et de la valorisation des oasis dans la commune. Ce barrage sera construit sur une superficie de 19 ha. Ces projets consistent en la construction de maisons Attaliba à Ifrane Atlas Saghir et à Taghjijt pour un coût de 1,8 million DH.
S’agissant  des projets de construction de circuits routiers en milieu rural, il est prévu la construction de la route principale 1317 sur une longueur de 32 km, reliant les communes Ifrane Atlas Saghir et Aday, pour un montant de 9 millions DH et de la liaison routière reliant Taghjijt à Fask sur 48 km. Notons également la liaison routière Timoulay- Ighrem (18,4 km), pour un coût global de 12 millions DH.  Le programme de sauvegarde et de valorisation des oasis d’Ifrane Atlas Saghir et de Taghjijt  a bénéficié d’une enveloppe budgétaire de près de 16 millions DH. Le Souverain a également procédé, vendredi dans la ville de Tata, à la pose de la première pierre pour la construction d’un complexe socio-culturel pour les jeunes. D’un coût global de l’ordre de 4,23 millions DH, ce projet devra profiter à 5.000 jeunes. Il comprendra des dépendances sportives, une bibliothèque, une librairie, des salles d’expositions, 10 ateliers et une salle multimédia. SM le Roi s’est enquis également du projet de construction et d’aménagement d’une piscine municipale à Tata, d’un coût global de 5 millions DH. Ce projet devra contribuer à l’animation sportive de la ville et au renforcement des équipements socio-sportifs au profit des jeunes de la province.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *