Adil Rais : «Nous avons tiré les enseignements des inondations passées»

Adil Rais : «Nous avons tiré les enseignements  des inondations passées»

ALM : Quel est l’apport de ce nouveau projet sur la zone industrielle de Tanger (Mghogha) ?
Adil Rais : Le projet de mise en place des trois structures sociales, en l’occurrence une caserne des sapeurs-pompiers, un poste police et un dispensaire à la ZI, est une première au niveau national. Il permet de renforcer la sécurité à l’intérieur de la zone et de tout le site avoisinant, par des interventions rapides et efficaces ainsi que d’y apporter les soins pour la population. Ce projet, dont les locaux s’étendent sur une superficie totale de 1.938 m2, a nécessité un coût global de 5,1 millions de dirhams. L’AZIT y contribue à hauteur de 4 millions de dirhams.

Quels sont vos nouveaux projets de modernisation et de renforcement de la zone Mghogha?
Nous sommes maintenant à la deuxième phase de réhabilitation de la ZI. Nous travaillons sur un nouveau projet qui consiste à transformer la zone en parc industriel. Ce projet prévoit de doter l’ensemble du site de caméras de surveillance et de parkings. Il s’agit aussi de la mise en place de restaurants, d’agences bancaires… Ce projet qui vient d’obtenir l’aval du ministre de l’industrie nécessite un investissement de près de 160 millions de dirhams, dont l’AZIT contribue pour un montant de près de 12 millions de dirhams. Nous sommes engagés, en tant qu’association, à mettre en place des caméras de surveillance, des kiosques de restauration, des agences bancaires et une crèche. Les autres parties partenaires sont chargées d’autres réalisations, dont la réfection des chaussées.

Qu’en est-il du programme anti-inondations ?
Ce programme de 300 millions de dirhams est achevé à hauteur de 80 à 85%. Il s’agit, entre autres, de la construction des deux barrages, l’élargissement du canal et la construction d’un mur à l’intérieur de la zone visant la protection de l’ensemble du périmètre. Cela nous permet de travailler beaucoup plus en sécurité qu’avant. Cela dit, nous avons tiré les enseignements des inondations passées, en particulier des années 2008 et 2009. Nous avons pu, grâce à l’appui de SM le Roi Mohammed VI, réaliser des investissements nécessaires pour faire face à ce genre de catastrophes naturelles non seulement à l’intérieur de la zone, mais aussi dans toutes les régions avoisinantes.

En se basant sur tous les projets réalisés ou en cours de réalisation, quelle est la situation de la zone Mghogha par rapport à d’autres au niveau régional ?
Nous ne pouvons pas comparer la zone Mghogha, dont la gestion est assurée par l’AZIT, avec d’autres basées dans la région. C’est une zone réalisée sur l’ancien schéma des quartiers industriels créés dans les années 70. Nous continuons de travailler pour l’évolution de la situation de la zone, qui connaît déjà un changement fondamental avec une diversification de ses secteurs d’activité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *